15 mai 2012

Triathlon Sprint équipe Compiègne 2012

par Yann

Ayant lu tout ces CR je me suis dis pourquoi pas moi... :-)

Ceci est la vision de l’équipier b de la team suce ma roue... j’incite mes coéquipier de faire leur CR... ou compléter le mien…

Comme pour beaucoup levé aux aurores... 6h un dimanche... la seule pensée positive est que l’on ne travail pas le lendemain... (j’ai eu un doute ce matin quand même, j’ai appelé ma société) L

Je disais donc 6h du matin levé chaotique car difficulté à m’endormir... stress d’avant course... heureusement qu’Anne m’avait donné des gélules aux plantes... le goût est vraiment pas top mais bon il est 1h30 il faut que je dorme.

Je disais donc 6h15 du matin la tête dans le coaltar, il fallait être efficace car je suis bien le souvent le plus en retard.... je me presse mange peu comme tous les matins. Il ne faut pas à changer ses habitudes... on ne sait jamais...

Je disais donc 6h30 plus ou moins réveillé, légèrement restauré... je prends mon vélo et là je me rappelle que j’avais dégonflé les pneus la dernière fois... Vite, vite, vite, je ne dois pas arrivé en retard... Je reçois un SMS d’Arnaud me demandant de prendre ma deuxième tri-fonction, celle que j’avais abimé à Gérardmer... Je la garde pour le remettre à Gérardmer, j’aimerai qu’elle finisse le tri comme elle l’a commencé...

Je disais donc 6h45, je cherche, je cherche et forcément je ne sais pas où elle est ... je vide 2 boites et un sac... je ne trouve rien... "merde je suis en retard"... tant pis pour la tri je sors de chez moi...

J’arrive au point de rendez vous et je suis le premier :-), c’est faux bien sur... mais pour une fois je ne suis pas le dernier... loin de là... chacun arrive à son rythme et avec son moyen de locomotion... je tiens à signaler que ceux qui venaient en vélo étaient les premiers...

il est 7h30, nous sommes tous et partis en direction de Compiègne... après quelques inquiétudes avec Philippe du style "on ne s’est pas trompé de route ?" "Ils sont où tous les autres ?"... On arrive avec quelques hésitations sur la base où avait lieu la natation... On arrive dans les premiers seulement une vingtaine de voitures étaient déjà arrivées... et comme la souligné Julien il y en avait de belles.... mais pas seulement...

On récupère les dossards, on chambre un peu le cadeau du tri... dont je ne connais même pas le nom !!! c’est pour les voitures qui sont en stationnement sur les places bleues... Cherchez le lien avec un tri ;-) .. on regarde surtout les bonnets... il y avait comme de la moisissure à l’intérieur... Heureusement que j’avais un second bonnet... je tiens à signaler que toutes les équipes n’étaient pas logées à la même enseigne... sucre ma roue en avait des neufs par exemple, l’organisateur devait connaître Hervé J...

On prend possession de nos emplacements... On prend un minimum de chose avec nous car le départ pour notre équipe serait dans 2 heures... On retrouve les autres équipes qui sont à l’opposée de notre emplacement. Des photos sont prises... (que j’aimerai bien récupérer, Arnaud :-)...) Cependant il manquait toujours quelqu’un... mais je crois que l’on a finalement réussis à être tous sur le même cliché... si tel n’est pas le cas... président est capable d’ajouter des personnes ... :-) il a bien réussi à me retirer des muscles…

Les filles sont les premières à passer... nous sommes tous là pour les soutenir... elles ont toutes le sourire... ça y est elles sont parties, on scrute leur moindre faits et geste... elles partent très bien... Sur la plage chacun y va de son commentaire...

C’est ensuite aux rookies de courir... j’ai bien vu quelqu’un perdre ses lunettes en plongeant (je pensais que c’était JP, vu que c’était le premier nageur)... Je me dis alors « même pas je plonge... » j’y vais soft car nager 750 m (voire plus) avec de l’eau dans les lunettes c’est juste pas possible...

nous retournons vers les vélo, récupérons nos combis et finissons les derniers préparatifs... on s’échauffe dans l’eau... on test pour la première fois une nage en "escadron"... on essaye plusieurs combinaisons possibles puis quelqu’un nous interpelle... et nous demande... "Vous seriez pas les 47 ?" et en effet nous l’étions... le speaker nous appelait et nous étions encore en train de barboter... On sort de l’eau et courrons telle une sortie à l’australienne... et voyons les 46 partir... j’ai le cœur super haut... avant de commencer c’est pas top...

Jean marc parle au speaker en disant d’Arnaud "c’est mon fils" ... ah Jean Marc... en tout cas le speaker nous remerciait d’avoir aligner 4 équipes...
Le stress est présent... comment va se passer ce tri en équipe... l’an dernier nous attendions fréquemment notre 3ème homme là ça ne sera pas le cas nous avons tous un niveau sympa et homogène... je redonne le leitmotiv "force et honneur" le décompte est à 5...

j’ai le doigt sur ma montre
4
3
2
1
Top c’est parti... allez ça va le faire ! ... on s’élance Gilbert se mouille en premier, je le suis puis Arnaud... J’essaye de prendre la tête mais dévies quelque peu en forçant, je regarde des 2 cotés et vois mes comparse au même niveau que moi... Je me concentre sur ma nage... à 15 m de la bouée (je lève souvent le nez) je me dis qu’il faut que je mette un coup d’accélération pour le virage... mais Arnaud a devancé mon idée il est parti... je le laisse filer ça ne sert à rien que je me crame à vouloir être devant... On passe la seconde bouée... je regarde Gilbert, tout le monde est là, retour direction la plage pour une pseudo sortie à l’australienne... Arnaud mène la vague jusque là...

Arrivé à pied pas de bise, nous sommes pas des rigolos nous !... On repart aussi sec... le groupe est dans une nouvelle configuration Arnaud à droite Gilbert au centre et moi à gauche (forcément)... On passe toute les bouées et en fonction de la position celui qui est à la corde passe devant et incite les autres à redoubler d’effort... c’est ça qui est bon en équipe... (Je ne pense pas que j’aurai nagé si vite seul... donc merci la team)...

Nous sortons de l’eau, je repense à ce que m’a dit PYT... battre des jambes avant de sortir, ce que je fît... Arnaud est le premier à sortir de l’eau, la marche pour sortir est super grande... Il donne la main à Gilbert... puis Gilbert se retourne et me donne la sienne... Nous n’en avions pas parlé mais cela à été innée... Nous arrivons devant nos vélos... les combi sur les chevilles je me libère... lunettes dossard casque... les filles sont déjà là à nous encourager... La musique est bonne... je me mets à me déhancher... bon finalement on est peut être des rigolos aussi... Tous prêt nous partons direction la ligne d’envole :-) ...

Nous courrons pied nus... Arnaud devant saute sur son vélo, moi le suivant fait la technique du président... pied droit j’enclenche puis pied le gauche... l’élastique claque avant que j’ai pu mettre le pied... la galère... c’est une partie que je me dois de travailler... Arnaud est devant... Je le suis et je sais que Gilbert est juste derrière... Je fais l’effort de rattraper Arnaud... ça pas été long ;-) je plaisante car il nous attendait...
Je prend le premier relais je veux donner un bon rythme donc force quelque peu... Arnaud se met derrière Gilbert... et commencer à compter. A chaque "TOP" on change de leader…
TOP !!! Je relâche l’effort, me décale vers la droite et cherche à passer en troisième. Normal et Arnaud me dis que je dois me mettre derrière Gilbert... Car selon Arnaud, je cache plus que Gilbert... sympa le capitaine de l’équipe... !!!

Je m’exécute et donc reprends le relais au bout de 30s alors que j’avais bien donné à l’entame... C’est pas grave je file ce n’est que 30s... les relais sont pris comme des pro... On effraye même les équipes que l’on double... Lors du premier aller je me tape toute les montée en tête, j’avais soupçonné Arnaud d’avoir fait un repérage ;-) ... je lui dis ma pensée quand il reprend la tête, il se marre…

Lors du premier demi tour je vois les 48, ils nous chassent... j’encourage comme je peux mes teamates... pas moyen qu’ils passent devant...

Sur le premier retour ... Arnaud passe en tête sur 2 montées et là il ne rigole plus... ;-) ... par contre il me dit de ralentir car je me fatigue pour rien... et il avait raison. J’ai pas pour habitude relâcher en monté... j’ai donc suivi son conseil...

On roule et double d’autres équipes... (dont une en VTT)... On croise les équipes masculines de l’EPPG... plusieurs fois pour sucre ma roue... mais je ne me souviens plus à quelle moment... En tout cas dés que l’on voit un train jaune on s’encourage mais 2 fois sur 3ce n’est pas l’EPPG.

(Nous étions très nombreux sur ce tri à être en noir et jaune... à croire que le vélo du président a été vendu à plein de présidents de club :-) ... )

Nous arrivons au 2ème demi tour... nous sommes à la moitié... plus de surprise sur le parcours on peut se donner à fond !!!... Nous relançons sous les acclamations des filles et de Othmane je crois...

L’équipe rouge (les 48) sont un peu plus loin... on a repris notre retard de natation... On roule et roule le système de relais étant bien fait pas de raison de changer... Arnaud cependant me dit "si tu veux rouler devant vas y !" je lui dit que non c’est bien ainsi et peut être 15s après je ne respecte pas le « top »... Je veux aider mon coéquipier en lui prenant quelques seconde de son relais... Arnaud à du rire pour cette contradiction... On roule toujours à bonne allure...

Nous arrivons au 3ème demi tour et là une équipe verte "casque profilé", "roue pleine" et bien sur "CLM" nous rejoint, je veux profiter de leur aspi "de coté" je précise... je ne lâche pas et suis persuadé que l’équipe est toujours soudée... je relâche l’effort car je me dit que ça va être dur pour les autres de suivre ce rythme (je n’avais pas de compteur) le dernier du wagon vert me pince le coté pour me dire de me retourné... Je vois Arnaud et Gilbert 100 m derrière... "merde" il ont pas suivi...

Le groupe se reforme... je veux donner pour me faire pardonner de l’épisode juste avant... les relais sont repris…

Les rouges (les 48) nous reprennent... là par contre je suis contre... j’essaye de remotiver l’équipe à les reprendre... on les redouble... on est devant et reprenons le système de relais... là un arbitre nous engueule pour dire que l’on a pas le droit de doubler une équipe qui nous a repris... mais comme disait Arnaud les rouges s’étaient tellement mis mal pour nous reprendre J qu’ils n’avançaient plus très vite...

les rouge repassent je suis deg et n’ose les reprendre car l’arbitre nous a sifflé et est juste derrière nous... Je me dis alors "merde il prend notre n°"... je suis dégouté pour l’équipe... Un tour de pénalité par ma faute ça me fait c...

Et non rien de telle les rouges aussi se sont fait remonté les bretelles... On déchausse sur le vélo... on arrive au stand Arnaud fait un truc avec son vélo... on dira que c’était de l’art...

A ce moment, je ne me déhanche plus... je suis concentré sur les rouges qui sont aussi dans le parc à vélo... Je ne mets pas mes chaussettes pour l’équipe... Arnaud est à mes coté Gilbert juste derrière... c’est la partie qui m’embêtait le plus ... étant le moins à l’aise en CAP je me devais de me surpasser pour l’équipe... après 400m Arnaud est devant et avance à bonne allure je le suis avec difficulté mais je ravale ma salive... Par contre j’ai l’impression que Gilbert n’est plus trop sur mes talons... j’avertis Arnaud qu’il va trop vite et nous distance... il relâche l’effort, j’arrive à son niveau et là en bon capitaine il me donne une consigne : « tu nous attends pas on te reprend après surtout tu ne ralentis pas !!! »

Il est mignon lui !! je suis pas une machine :-) ...

Toujours est il que j’ai voulu suivre cette consigne... plus facile à tenir pour moi que celle donnée par le président lors de mon premier tri (duathlon au final) à Partenay...
J’ai rien lâché... je voyais les rouges devant ils se poussaient mutuellement... J’attendais que l’on en fasse autant pour moi... je me retournais et voyais Arnaud et Gilbert cote à cote... les rouge étaient toujours à vu nous avions passé le premier tour j’avais le ruban... les supporter EPPG nous rechargeaient en force et motivation à chaque passage…

Arrivé au deuxième une dame me demande "3ème tour" je réponds non 2ème et la le jeune ayant le bon ruban ne réagit pas... il veut pas le donner : genre ils sont à lui les rubans... Je me dis ce n’est pas grave Gilbert ou Arnaud le récupérera... Mais non il ne voulait toujours pas le donner Arnaud et Gilbert commençait à faire demi tour car le jeune n’allait même pas à leur rencontre...

"ça se passerait jamais ainsi sur Gérardmer"... n’est ce pas président ?

Enervé Arnaud l’attrape, nous poursuivons la CAP, je double les rouges... Gilbert et Arnaud en font autant juste après... je donne tout car je sais qu’ils vont revenir... je les entends...
on arrive juste avant le parc à vélo et de nouveau le trinôme est reformés... les rouges derrières... le final est parfait... surtout le club EPPG était sous l’arche à nous encourager... merci à eux... :-)

je sais très bien que les rouge on fait un meilleur chrono que nous, mais dans l’idée je ne voulais pas qu’ils arrive avant il faut toujours se donner de mini objectif pour aller un peu plus loin ... :-)

Nous clôturons ainsi cette course en 1h07... donc très satisfait...

Après l’effort, le réconfort, on range tout et se lave… que la douche était salvatrice… Pour ensuite partager un pic nique improvisé pour certains préparé pour d’autres... En effet il y a trop de mail sur le groupe EPPG... certains ne savaient pas que nous avions défini ce petit moment de détente d’après course.

Fort heureusement pour certain et certaines nous avons pris notre temps sous cet arbre qui nous aspergeait d’un liquide ayant toutes les caractéristique de l’eau : Edouard et Paulie ont été appelé... Edouard un peu trop nonchalant selon le speaker... nous étions tous mort de rire...

au final :

J’ai pas aimé :

 me lever à 6h du matin
 galérer pour mettre mes chaussures
 me faire doubler en vélo
 croire que j’avais donné une boucle de pénalité à mon équipe
 courir sans chaussette

j’ai aimé :

 l’esprit équipe
 doubler plein d’équipe
 ne pas avoir mal au genou
 le pic nique à l’ombre


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.