7 juin 2013

Triathlon de Troyes - Part 1

par Yann

Samedi 9h30
Devant le garage, ayant quelques minutes d’avance, j’attends au soleil les autres membres du club. Je doute un peu car je suis souvent dans les derniers ! Me serais-je tromper de jour ? Ne rigolez pas, j’ai fais le coup à Pascal le jour d’une course gentleman…
Arrive enfin Edouard, je suis rassuré. Il est suivi de Pauline et d’Othmane. Arnaud arrive peu après on peut ouvrir le garage. PYT toujours absent on allait commencer à charrier sa ponctualité quand il arrive les mains dans les poches.
Il vendait son vélo au pré … il rentabilisait ses déplacements voitures ! On a chargé le camion à 6 triathlètes un vrai jeu d’enfant. Trop facile même ! Arnaud devait être un peu déçu mais il ne l’a pas dit !
On arrive au bout de la rue on s’arrête je ne sais plus pour quelle raison ! Ce qui a donné à président la chance, que dis la joie de nous voir ! Il allait seul à Torcy. Pas cool de laisser le prez comme ça !
Enfin nous partîmes, direction Troyes dont l’objectif premier est d’être présent pour la course de Solène ! Après de nombreux bouchon pour quitter Paris on file à vive allure !! On change une fois de conducteur car un arrêt au stand s’impose. Une fois le pits up terminé, les bouchées doubles sont mises ! Il ne faut vraiment pas louper son départ car les courses jeunes sont très courtes et très intenses. Arrivé près de lac du triathlon on trouve une place pour le camion, assez facilement (a Paris on aurait mis 2 jours). Le camion s’arrête, toutes les portes s’ouvrent et se referment. On sprint vers le départ… à 100 (plutôt 150 m pour moi) on entend le décompte ! On loupe le départ de 5 s ! Les jeunes ne nageront pas cette année ! Ce sera un duathlon, la première cap est un va et vient de 1 km sur la digue retenant l’eau ! C’était très beau ! Mais je ne pense pas que les jeunes concurrents aient eu le temps d’observer ! Au retour de Solène, je l’imagine surprise de nous voir tous à scander son nom !
Elle enfourche son vélo et la voilà partie pour 4 km de vélo ! On ne voit pas grand-chose du vélo car il se passe derrière une haie qui a été arrosée abondamment récemment ! On voit les premiers revenir ! Dont un super dépassement lors de la descente vélo (à travailler pour tous). On voit ensuite une première fille passer mais ce n’est pas Solène . Mais cette concurrente n’est pas de la même catégorie donc elle ne compte pas. Solène arrive enfin pour sa dernière CAP on la voit repartir à nouveau sur cette digue ! Puis elle nous revient à nouveau souriante ! Sa course est finie elle est fier elle a de quoi l’être !
C’est alors que me vient une idée : demander aux organisateurs s’ils leur restent de la place pour le sprint de l’après midi ! Tant qu’à être sur place pourquoi pas le faire ! Je suis alors sur liste de d’attente ! 7ème nom ! On part manger et préparer les affaires je fais comme ci j’allais le courir !
Edouard qui a on le sait tous l’esprit club partage ses pâtes avec moi ! J’avais en tête que l’on aurait fait un arrêt plus long sur le chemin ! Sa salade était divine. Arnaud m’avait aussi proposé la sienne mais juste après il m’avait dit qu’il les avait oubliées lors de la cuisson ! Pas très vendeur ! Je reviens donc sur les pâtes d’Edouard un délice : pâtes roquette avocat fromage gruyère mes des alpes et plein d’autres choses super bonnes. La prochaine fois que tu fais une salade je viens Edouard ! 
Une fois le repas passé on prépare les vélos, je stress un peu car je ne sais toujours pas si je vais rouler !! On retourne sur l’aire du triathlon et là commence une longue attente ! Je demande à 3 bénévoles différentes au cas où mon charme passerait mieux chez l’une ou l’autre… (Je n’ai pas essayé près d’un homme bizarrement) rien n’y fait ! Heureusement j’avais donné mon nom avant car j’entends des personnes avec la même requête à qui on répond on a arrêté la liste d’attente à 12 noms ! J’attends qu’il y ait 7 désistements ! Déjà 4… un autre jeune homme attend la même chose que moi ! Merde il est 6 … On attend, on observe celle qui gère la feuille ! Elle a du sentir des regards long et oppressants « la pauvre ».
J’avais la sensation d’être un mauvais élève qui attend qu’un bon élève choisisse un autre établissement  ! On appelait cette pauvre femme qui portait une minerve en plus ! On lui disait « oui, vous comprenez ce n’est pas bien ce que font les gens ils s’inscrivent et préviennent pas quand ils viennent plus ! » Il restait 1h30 avant le départ. Soit pas grand-chose pour préparer sa zone de transition lol ! Que l’attente était longue ! Un 5ème désistement était prononcé ! Nous étions toujours que 2 à attendre patiemment ! La femme à la minerve appelait donc les 4 noms de sa liste qui était juste avant nous !
Comme elle respectait l’ordre aucun intérêt que j’attende sous la tente, je décidais de retourner voir les autres. C’est ainsi qu’Arnaud me disait « tu as entendu il redonne les dossards 1h avant le départ » ! Il faut dire qu’on y était un peu quelque chose.
De retour sous la tente, un 6ème dossard se libère ! Mon compagnon d’infortune était aux anges on voyait qu’il avait envie de le faire ! « Allez, je suis le prochain ». C’est alors qu’un triathlète arrive aux tables et présente ses blessures, il venait de tomber en vélo lors de la reco apparemment ! Et là je me suis dis « merde je vais avoir la poisse je le veux plus le dossard » ! La femme à la minerve me sourit discrètement pour me dire que c’était pour moi ! J’hésite car très superstitieux ! Je me lance et accepte le dossard ! Je suis deg pour ce concurrent qui n’en est plus un finalement ! Je retourne vers le parc pour récupérer vélo et affaire afin de les préparer. Simon m’aide avec mon dossard !
Il reste 30 min avant le départ, j’entre enfin dans le parc que dis je cette établissement de luxe. Il faut savoir que malgré tout c’est très court 30 min ça défile comme les minutes avant de partir au travail !
Je mets des élastiques donné par Othmane, ils étaient énorme j’avais peur qu’il ne casse pas un peu comme Pascal à Nouatre ! Je les installe confiant… Othmane les a déjà testé c’est sur ! ;)
Je prépare ma zone j’avais oublié ma serviette de pied ! C’est chiant car il y a de l’herbe et de la paille un peu partout ! Tant pis pas le choix… je me hâte ! Il reste 10 min avant de briefing ! Je sors du parc en enjambant la barrière histoire de gagner du temps et me rends compte que je n’ai pas visualisé où est mon vélo. Je confie ma combi à Simon (encore lui) et je trottine sur le tapis de moquette pour simuler mon retour ! C’est bon je repère le numéro à partir du quel je dois tourner ! Je retourne chercher ma combi et l’enfile et je vais gouter l’eau ! Ça pique ! Je fais quelques mouvements, reste accroupie dans l’eau histoire qu’il y ait de l’eau qui rentre que mon corps s’empresse de réchauffer !!
Départ des filles je suis encore dans l’eau je les applaudies car elles vont aller affronter cette eau gelée avant nous ! Elles auront 10min d’avance ! On sort de l’eau et attendons avec plus ou moins d’anxiété ! Je me demande alors si c’était une bonne chose finalement ! Les organisateur font une chaine humaine et au moment du départ se lâche les mains ! On peut alors aller se jeter avec plus ou moins d’entrain ! La bataille commence j’avais opté pour le coté droit il y avait une ligne d’eau qui allait jusqu’à une bouée intermédiaire ! Ainsi je m’assurai de nager un peu plus droit qu’à l’accoutumé ! Ça bataille par endroit mais je fais mon nid ! Je nage tranquille j’ai envie d’appuyer plus à vélo ! Je suis quasi sur de voir PYT entre les deux bouées ! Je décide donc d’appliquer les conseils de Benoit ! Longs et rattrapé ! J’ai l’impression que ça marche et je rattrape du monde ! Par contre je m’épuise et ça tire dans les épaules ! Je sors de l’eau ! Bien content de quitter ce bac à glaçon !
Je cours, je vole littéralement vers mon vélo, je fais une transition plutôt bonne ! Je pars mais je n’arrive pas encore à sauter dessus ! Méthode présidentielle. Je mets le pied droit dans ma chaussure et avec le quart de tour je m’élance assez pour avoir le temps de mettre ma chaussure gauche ! Je pars fort ! Je dépasse bien 10 à 15 personnes dans la première minute… et puis je me fatigue la route est pas des plus agréable… Premier virage épingle à cheveux ! On se serait dit en pleine montagne (sans le dénivelé)… au sol lors de ce virage des graviers, j’enrage …
Le vent souffle de plus belle car jusqu’alors nous étions protégés par les arbres ! Je pense à Othmane et sa superbe roue 808 !! J’espère alors qu’il ne chutera pas car par moment le vent de travers me fait vacillé et changer de direction ! Pas cool !
Je roule je double du monde, je ne les compte plus car je suis dans mon effort par contre j’en vois un qui me double et ça je n’aime pas ! Je le laisse filer malgré moi… un autre me passe également je l’avais doublé 10 min avant ! Avais-je présumé de mes forces ? Peut être ! On est au 12ème km allez c’est la moitié ! On se motive comme on peut ! J’appui et reprend celui qui venait de me passer ! Je double Pauline l’encourage et double juste après celui qui m’avait passé en milieu de course ! Commence alors le faux plat montant avec vent de fasse ma vitesse chute de 40 à 32 sans rien comprendre ! Comme si j’avais plus de jus ! Les gens encourage sa redonne des forces ! Heureusement ! Je vois la zone du pied à terre ! J’enlève mes pieds de mes chaussures et position jambe croisé pour débuter la cap… enchainement réussi je cours avec mon vélo. Il y a une légère pente qui fait prendre de la vitesse puis un virage à 90° mon vélo va tout droit et moi je veux tourner … obliger de le porter telle un enfant turbulent dans un magasin de jouet ! « Sale gosse ».
Je rentre dans le parc pause mon vélo ! Et là Arnaud n’aimera pas ! J’ai mis des chaussettes. Déjà que je n’aime pas la CAP alors en plus si je souffre ! C’est ainsi que je commence la CAP 5 bornes à parcourir ça parait rien mais le vélo m’avait bien entamé quand même surtout la fin ! Je décide de pas appuyer en cap courir cool genre footing légèrement soutenu. Mon but est de ne pas me blesser car demain sera l’épreuve ! Je cours en m’attendant à voir PYT ou Othmane me taper sur les fesses … surtout qu’il me faut bien 3 km pour que mes jambes comprennent que je ne suis plus sur le vélo ! Alors sur une CAP de 5 km je vous laisse imaginer ! C’est donc lors du retour que j’ai pu allonger ma foulée… Cela faisait 6 ou 7 personnes qui me doublaient depuis la CAP, c’est assez frustrant. A 300m de l’arrivé celui qui venait de me doubler se retournait continuellement pour voir si j’allais le chasser. J’ai vu une marque au sol 200m mis pour les enfants le matin je pars. Comme le triathlète se retournait toujours à gauche j’ai décidé de la faire comme Othmane à Enghien… passer à droite. C’est ainsi que j’ai sprinté sur les 10 derniers mètres. Je l’entendais derrière mois il ne voulait pas lâcher sa place ! Je n’ai pas regardé derrière moi. Levé de genou ! Et vas-t-y-il reste 40 m ! Petite descente juste avant l’arche ! Il est 1s derrière moi ! Beau joueur il ma félicité j’en ai fait autant vu son fairplay ! Il m’a même invité à boire un verre.
Après 1’02 (dixit PYT) PYT est arrivé ! Content de sa course apparemment il n’avait d’yeux que pour l’arche et voir Othmane arrivé derrière lui ! C’est alors qu’on a vu après quelques minutes Pauline et Othmane passer al ligne ensemble telle des inséparables !
Débriefe d’après course ! J’offre à mon tour à boire à nos supporters de choc : Simon, Edouard et Arnaud. Tout au long de la course ils nous avaient soutenus sous un soleil de plomb ! Si si je vous assure nous avons vu ce truc jaune disparu depuis 1 an ! Nous avons même les traces de coups de soleil d’Edouard pour en attester !
Retour au camion, j’avais auparavant prévu de faire la reco en vélo avec Simon. C’est ainsi que juste en enfilant une veste je suis reparti reconnaitre le circuit avec Simon, Arnaud et Edouard. Philippe et Anne qui nous avait rejoins ont eu la très grande amabilité de bien vouloir s’occuper de ma combi ! Histoire qu’elle ne soit pas fermenté ou mouillé pour le lendemain ! Merci à eux !
Nous sommes donc parti sur la même route que j’avais parcouru à une variant prêt la seule bosse du parcours qui me faisait descendre mon plateau ! L’allure était disparate ! On roulait à vive allure pour suivre des triathlètes troyens qui nous distançaient fréquemment car nous faisions plein de stop : un coup car PYT Pauline et Othmane ne savaient pas où était les clés du camion ! Un autre car Edouard perd l’un de ses prolongateur (et qu’il règle les 2, lol)… un autre je sais plus ! On les rattrape et dépasse sans les revoir car il faut dire le train EPPG quand il est direct il va vite. Jusqu’au moment ou je vois que mon bidon me touche anormalement mon mollet et à la rotation suivante il se détache ! Simon l’évite de peu et effraye les deux derrières ! Mon porte bidon s’était arrachée ! Les vibrations de cette route chaotique et dégradée avaient eu raison d’un serrage surement approximatif ! Toujours et il qu’il y avait pas eu de chute à cause de ça c’était el principale !
J’étais quelque peu ennuyé car je n’ai qu’un seul porte bidon sur mon vélo ! Et que dimanche c’est un long ! Pas le choix je dois réparer !
De retour vers l’hôtel, on se perd un peu et on finit par emprunter la N19. Pas cool même s’il y a peu de voitures elles vont vite. La route par contre était lisse ! bien content de retrouver l’hôtel et la chambre que Simon avait réservé pour Edouard et moi… à l’instar du sprint je m’y suis pris à l’arrache donc à nouveau merci Simon et Edouard de m’avoir accepté dans leur chambre !
L’accueil de l’hôtel était mythique ! Franchement glauque mais bon on y était qu’un nuit ! Une semaine ça aurait été chaud ! 
Douche salvatrice, 1/2h de sport élec pour décontracter de mes efforts de la journée et hop SMS d’Arnaud « A table » (tel quel). On ne s’est pas fait prier !
C’est ainsi que l’on s’est tous retrouvé sur une longue table. Philippe et Anne nous avait rejoint ainsi qu’Estelle que je n’avais pas encore vu !
Après un bon repas traditionnel, nous nous ne sommes pas non plus fait prié pour dormir ! Je pensais au fait qu’il fallait absolument que je dorme pour être en forme demain ! Et ça quand on y réfléchit c’est mort pour dormir !
Samedi 23h30
Le dimanche est un autre jour donc un autre CR


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.