2 septembre 2013

Triathlon de Sartrouville par Yann

par Yann

Triathlon S de Sartrouville, dimanche 1er septembre 2013

Je me lève 3 min avant le réveil à 5h42... La nuit fut courte mais reposante ! J’ai bien aimé mon rêve !

J’ai du monde à la maison... je dois faire un minimum de bruit !! pas facile quand les yeux sont pas en face des orbites et qu’il faut traverser la pièce !
En plus j’oublie un truc dans le frigo (juste mon bidon préparé la veille)... je dois donc repasser à travers le salon ... :( j’ai un parquet et vu le bruit qu’il fait quand la ville est encore endormie je dirai qu’il est très vieux !... ça grince. en réponse j’ai un "bon courage" sortie d’outre tombe, la voix roque de mon collègue et ami.

Je peine à sortir mon vélo laissé dans l’entrée c’est trop exigu pour le sortir discrètement ! au point où j’en suis je force un peu... j’ai donc eu un second "bon courage". :)

Enfin dehors je file à boulangerie pour offrir un croissant à mon conducteur et surtout m’en acheter un aussi car une course même un Sprint, le ventre vide pas top...

Le boulanger m’engueule littéralement car je suis entré avec mon vélo auprès de moi ! je le porte donc, paye mon dû (avec un bras en l’air) et lui conseille d’éviter de crier sur ses clients surtout à 6h15 du matin !
A 6h16 je roule vers le point de rendez-vous sur une piste cyclable et là une touriste ne trouve rien de mieux que de traverser devant moi ! et m’engueule en anglais ! là la coupe était déjà pleine et il n’était même pas 6h30... je l’ai pourri en Anglais ! en lui expliquant que les pictogrammes (j’ai pas trouvé la traduction du mot mais vu qu’elle en avait un sous ses pieds elle à compris) me semblaient clairs.

C’est ainsi que calme et reposé Philippe m’a retrouvé ! je plaisante car mon endormissement avait eu raison en 2 min de mon agacement spontané !

On discute de tout et de rien ! Anne avait gentillement préparé la feuille de route le matin même ! C’est alors que je dit à Philippe que nous avions reçu un prospectus donnant ces mêmes indications :P... Si Anne le savait :)

On arrive sur les lieux on récupère nos dossards et retrouvons rapidement Christian et Pierre qui était venu en RER. On se prépare, arrive ensuite Estelle accompagnée du 1er supporter de l’EPPG patrick puis c’est le tour de Marianne avec Elodie, vient ensuite PYT qui fait la tête (il vous racontera sûrement pourquoi)... Puis nous retrouvons PYZ et Stéphanie...

La team EPPG est au complet ! C’était bien sympa de se retrouver !

Oon se déplace vers le parc à Vélo... Estelle avait eu la bonne idée de préciser qu’il y avait 2 parcs distincts et qu’il valait mieux déposer son vélo en dernier (pour gagner du temps).

On dépose nos chaussures dans le parc le plus éloigné, on laisse notre sac sous la tente... Je demande si c’est bien la tente de l’orga ! Histoire d’apprendre des erreurs de certains :P.

On file en vélo/combi vers le parc près de la zone de natation ! Et là je ne sais pas pourquoi j’ai vu la chaine à 30 cm du sol... j’ai enjambé la chaîne, pour me retrouver à mon slot... mais de façon instinctive... le reste de l’EPPG à fait de même... sauf Philippe qui est bien passé devant les arbitres pour ensuite pénétré dans le parc à vélo. J’aurai pu être en CLM lol.

On prépare les vélos, élastique pour ma part... Ceinture dossard déjà clippée... Sans prolongateur c’est un peu plus chiant de faire tenir le casque !

On enfile la combi et on se dirige vers la mise à l’eau ! Oui l’eau était chaude et oui on ne veut pas savoir pourquoi ! On arrive à la ligne de départ et là certains ne veulent pas jouer le jeux ! Ils restent devant... Je commence à les engueuler car je suis prêt à partir en position horizontale ! Ce qui me demande de l’effort au vu du courant ! L’attente m’a parue au moins de 5 min ! Je lance mon chrono 30 sà l’avance, pour ne pas à avoir à le faire au top départ !

30 s après c’est le top : et là c’est la bataille on se demande si Arnaud n’a pas envoyé son mail sur la tactique à tous les participants ! Ils foncent, ils mettent des coups, je suis obligé de mettre un chassé à un excité qui n’avait pas compris que m’agripper l’épaule 4 fois d’affilées c’était trop pour moi !

Je nage pas au top dans ce joli bordel impossible de poser ma nage ! J’attends une chose le retour avec l’aide du courant ! Je galère, je trime, ça me semble interminable. Et enfin j’arrive à portée de la bouée (qui se voyait bien)... J’ai coupé trop court, lors de mon virage j’ai relâché mon effort ce qui a eu l’effet de me rapprocher de la bouée et des triathlètes qui galéraient à la contourner... C’est alors que j’ai compris, le courant est pas du tout anodin !

Le retour est nettement plus simple, courant avec moi, personne au alentours je suis excentré vers le centre de la Seine ! Là je décide de faire du rattrapé pour profiter à fond du courant et me reposer un peu !Jje ne me fais pas doubler et gratte quelques places même !

J’arrive à l’embarcadère enfin ! Pas content du tout de ma natation ! Je ne sais pas s’il y’aura des espace dans le parc à vélo ! ça va ... Je vois Patrick qui m’encourage ! Je retire ma combi et là, début de contracture au mollet et à l’ischios gauche ! Je décide de faire abstraction... Je cours près de mon vélo et me fait engueuler par une concurrente, (c’était ma journée)... Je la laisse filer... enfourche mon vélo et la rattrape en 5 coups de pédales ! C’est alors que je réalise ne pas avoir lapé ! Je double lap !... Je roule et arrivé à la première montée "à merde je ne savais pas"... Pas de souci ça pique un peu les cuisses c’est ça qui est bon !
Je me rappelle au bout de 2 min que c’est drafting autorisé ! Je chasse... mais tous les groupes que je reprends sont justement trop lents vu que je les ai rattrapés ! Je regarde donc derrière moi s’il n’y a pas un groupe qui me chasse ! Personne. Deux options je ralenti pour avoir un groupe fort qui est pas sur d’arriver, ou bien je roule comme d’hab à fond sans réfléchir...

Je dis souvent qu’il faut éviter les changements lors d’une course... J’ai donc opté pour l’option 2 : à fond !

Ca me fait suer quand même, car je sais que je serai pénalisé sur la CAP ! C’est alors que je vois Houilles ! Je le chasse et au bout de 2min (1/3 du parcours) j’arrive à sa hauteur... Je lui propose cette alliance normalement interdite ! Il accepte !

On roule 1 min ensemble et arrivés à la montée il lâche ! Je l’attends mais j’ai l’impression qu’il ne fait pas l’effort de recoller ! Je l’encourage, rien tant pis je poursuis... Toujours pas de relais ! J’achève le 2ème tour j’en suis à la moitié ! Je repense au mail d’Arnaud disant 10km à fond et 10km tu te caches ! mais où ??? J’avance et cherche, je monte la troisième montée... roule seul et me fait doubler à 1 km de l’arrivé par les 2 premiers ! le mec de Houilles les avait suivi ... Je colle enfin ! là je vois les 2 premiers déchausser ! Et merde bien sûr ils arrivent à la fin de leur 4ème ! ... Je les abandonne en me disant allez plus qu’un tour en plus il y a Houilles à coté de moi j’aurai plein d’encouragement :)... et là le mec de Houille me dit "allez plus que 2"... comment ça 2... Je lui ai pris un Tour... Pas possible, je questionne et il me dit qu’il faut faire 5 tours... Ce qui est pour moi en contre indication avec ce que l’on m’avait dit et avec les premiers qui venaient de finir leur vélo ! Pas possible qu’ils m’aient mis 2 tours ! Je questionne à droite et à gauche ... même réponse 5 tours ! Je remets alors en cause mon comptage... Mais non la montée est tellement marquante que je n’aurai pu en oublier une...

C’est alors, transi de questions, que je comprends qu’il me reste un tour de plus ! Un second groupe nous reprend on les colle, facile à suivre... Je regrette ne pas être un peu meilleur en natation... Je me repose enfin mais je sais que ça ne durera que 2 km ils terminaient leur 5ème... alors que moi j’allais l’entamer !

Là c’est un "déjà vu" ils retirent leurs chaussures alors que nous 2 devons poursuivre ! Dernière montée cette fois, Houilles décroche à nouveau ! mais fait l’effort de revenir... On fait quelques relais que j’impose car j’en ai marre d’être la bête de somme... On dépasse un Poissy qui colle et nous dépasse lors de l’avant ligne droite ! J’aime pas beaucoup ça les personnes qui font des échappées !

On le reprend je retire enfin mes scratches saufs qu’ils étaient déjà détachés ! Je pose pied à terre à la ligne, pose mon vélo... M’assoie, mets mes chaussettes (et oui même sur sprint), j’opte pour le confort déjà que je suis pas top en CAP alors si cela devient un calvaire c’est chiant !

Alors que je me faisais une pause, je vois un mec du PSC (Paris Sport Club) cherchant ces chaussures il les avait laissés à son vélo. Je commence ma CAP et là, la contracture derrière la cuisse est bien plus présente ! Comme une pointe ! Deux coureurs me dépassent... Je croise alors PYT qui descend de vélo, suivi de Christian et Pierre... Je me focalise sur moi et ma douleur... Premier stand, je prends un gobelet d’eau une gorgé pour la gorge le reste pour l’ischio. Je vois toujours le gars du PSC... qui a dû faire 500 - 800 m pieds nus ! Je le dépasse quand lui aussi met ses chaussettes ! :) Il me dépasse à nouveau je lui lance "C’est mieux que pieds nus" il acquiesce avec un sourire crispé !

Il sera mon point de mire pour le reste de la course ! Un ou 2 coureurs me dépassent, enfin la boucle du retour... (3km dans un sens)... Je vais de nouveau croiser la team EPPG, mon lacet se défait... 2km à courir avec un lacet défait pas top, je le refait tant bien que mal, pas facile quand on ne peut pas trop se baisser... Je croise donc à nouveau PYT à qui je balance une intox "il te reste 3km avant le demi tour" son sourire me fait comprendre qu’il n’y croit pas du tout... Je tape dans les mains de Christian et Pierre ...

Le mec du PSC était à portée lors du virage mais avec mon lacet ça me semble compliqué... le PSC et moi avons une histoire. C’est le 1er club dans le quel je me suis entraîné et l’ambiance était telle que je me demandais si le tri était fait pour moi ! Heureusement qu’un déplacement pro m’avait forcé à changer de club ou j’ai trouvé un équivalent (édulcoré) : l’EPPG. ;)

Toujours est-il que j’aimerais bien le passer, j’accélère sensiblement, il se retourne, il doit voir que je me rapproche... J’arrive à 5m derrière il entend mon dossard qui frotte... Il accélère, je le vois très nettement ! Il se retourne... C’est la preuve qu’il est cramé ! Je le lache pas ! On arrive au pont je suis à 2m derrière, je me décale et le passe là j’accentue pour de vrai ma vitesse histoire qu’il n’accroche pas... Je fais attention à ne pas me retourner ! Arrive le dernier virage avec l’allée boisée comme si on rentrait dans un château, je vois l’arche et là décide de contrôler ! Il n’est plus là...

Il arrive peu de temps après on se félicite pour le finish.

Arrive ensuite PYT, Christian, Pierre, Estelle, Philippe, PYZ, stéphanie, Mariane, et Elodie (c’est sûrement dans le désordre).

On retourne ensuite vers le premier parc récupérer nos affaires détrempées ! Puis après une longue marche (des Empereurs) au second parc pour récupérer vélo et restant des affaires sous la tente de l’orga !

On se sépare, bien content d’avoir fait ce tri même s’il n’est pas top, le plus agréable était de se retrouver autour de notre sport : le triathlon  !


2 septembre 2013

J’ai oublié de dire que les 2 premiers de la course que je suivais lors de mon 3ème tour ont été disqualifiés car ils n’avaient fait que 4 tours...


2 septembre 2013

Supers CR, ça file le frisson. Christian et Pierre, vous êtes dans un mouchoir de poche, ça a du castagner jusqu’à la fin :-))


2 septembre 2013

Fioooou mais vous êtes des combattants de l’armée du Pré Saint Gervais ma parole !!


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.