26 août 2013

Triathlon de Chantilly

par PYT

Triathlon Sprint de Chantilly, 25 août 2013

Départ relativement tard pour moi ayant la chance de faire le sprint dans la vague de 9h45.... il fait relativement froid : 12° avec une pluie relativement forte contrairement à la faible bruine initialement prévue.
Le format annoncé est : 400m/20km/4km.. en réalité il s’agit plutôt d’un 500m / 23km / 5km.

Natation
Je me place en 1ère ligne avec la technique ’jambe déjà à l’horizontale" pour être le plus efficace. Je pars à fond comme sur un 100m au taquet mais je me fais massivement doublé... la natation c’est vraiment pas mon fort.
Ma garmin m’annonce un temps nagé d’environ 7min40 pour 480m soit 1min36/100m... j’ai beaucoup donné et relâché sur la fin pour pouvoir courir au plus vite vers le parc à vélo (300m de course avec beaucoup de marche, c’est rentable d’être en forme sur cette portion). On m’annonce 21ème en sortie de l’eau (sur ma vague d’environ 80 personnes).
Je retiens surtout que je travaille bcp la natation ces derniers temps et je me sens de mieux en mieux.

Vélo
La partie la plus importante sur triathlon où l’on peut faire l’écart et où je peux reprendre des concurrents.... le parcours a changé : finie la route de 2km défoncée des 2 dernières années. On a le droit à du semi goudronné.. un vrai plaisir quand on a connu les éditions précédentes. Je pars sur le parcours et 2ème surprise on prend directement à gauche sur une route bien bitumée assez roulante et un beau faux plat montant... exit donc les traversées de ville avec ralentisseur / partie en gravillon / route défoncée.... j’appuie sur les pédales mais les sensations sont très mauvaises avec le froid et la pluie incessante. Je remonte néanmoins beaucoup de concurrents et me fait doubler par un tandem avec 2 triathlons rasés en casque aéro ! ils sont à plus de 40 sur du faux plat montant, je ne peux rien faire :)
Vélo bien plus agréable que les années précédentes mais comme d’habitude, 1 seul ravito avec une bénévole de 13 ans qui tend un gobelet en eau.... et oui exit les bidons d’énergie et d’eau tendu par des bénévoles enthousiastes, on est bien dans un triathlon low cost.
Je vois quelques draftings et aient envie de donner quelques coups de pied mais je me retiens... je me retourne toutes les 2min pour être sur que personne me drafte mais tout va bien.
Je pose le vélo en 4ème position à quelques secondes du 3ème qui est en même temps que moi dans le parc à vélo.

Transition 2
Cela mérite un chapitre.... je repose mon vélo et horreur... je n’ai plus de chaussures... mon sac vert pomme de Roth n’est pas là... mes chaussures sont sous ma serviette noire (trop commune grosse erreur) comme 100% des athlètes qui ont caché leurs chaussures pour qu’elles ne prennent pas l’eau.... et là commence la traversée du désert, je retourne toutes les serviettes noires pour trouver mes chaussures... je vois le 3ème/4ème/5ème me passer devant.je ne comprend pas et aperçoit finalement mon sac vert sur une autre ligne ! ouF, au bilan 1min20 à ma garmin de perdue...
Alors oui... mais PYT tu es un expert en transition... comment tu as pu perdre tes chaussures... et bien c’est simple, on a normalement un joli numéro pour placer son vélo... mais à Chantilly que ne-ni.... chacun pose son vélo en freestyle. Et vu qu’il y a 4 triathlons en simultané avec 9 vagues... le parc à vélo n’a rien à voir entre le moment où l’on pose son vélo et le moment où l’on récupère ses affaires en posant le vélo..... je n’avais pas pris de repère pour mes chaussures car le sac vert pomme me semblait suffisant... encore faut-il qu’il soit toujours dans ma ligne...
C’est ça avec le triathlon low cost...
Des stats moyennes : 231w / 234 normalisés pour 36,5 je crois de moyenne (je sors la même chose qu’à Nouatre qui était un CD mais les jambes n’y étaient pas). La pluie a augmenté le Cr et baissé ma moyenne :-)

CaP
Je repars à l’aventure en ayant aucune idée de ma place... je sais juste que la personne 15sec devant moi était dans ma ligne et que je dois le rattraper... je me concentre donc sur ma foulée... rattrape plusieurs concurrents mais ils ne sont de toute évidence pas en compétition sur le sprint vu leurs rythmes de course. Et là c’est un black-out de 20min, la course étant sur des chemins de terre inondé dans le chateau de Chantilly... la pluie a fait des ravages. Tu ne penses qu’à là où tu mets les pieds, à éviter les flaques... faire des détours sur les côtés... sauter les flaques / glisser... je vois juste que le concurrent que j’ai en ligne de mire garde l’écart.. impossible de recoller.
J’aurais finalement sur la Cap fait que conserver ma place..... et échoue à 15sec environ du concurrent parti juste devant moi.
statistique : 5,02km en 20min21 soit 4’04 au kilo... c’est lent (au vu de mon niveau actuel) mais pas étonnant vu le faible rendement du revêtement et des contournements de flaques d’eau :-)

Alors certains diront "PYT tu fais ta diva, tu veux pas un bitume efficace pour la perf" ... j’ai envie de dire pas vraiment... quand on fait un sprint en région parisienne, on s’attend juste à avoir un terrain où l’on peut courir normalement et prendre du plaisir.. je ne me suis pas inscrit à un trail et avoir à sans arrêt regarder ses pieds et avoir peur de tomber alors que l’on est sur "du plat" est vraiment frustrant et gâche le plaisir. Sans compter les "files d’attente sur les bordures"... tout le monde a pu connaître ça à Versailles par exemple il y a 2 ans... quand il ya plusieurs mètres de flaques, tout le monde court sur le côté sur 5cm de monticules de terre et là tu cours au rythme des plus lents.
Je vous ai passé le fait qu’avec la modification du parcours, désormais on doit sauter plusieurs chaînes de protection de route... courir au milieu du parking à voiture ... c’est assez étrange.

Conclusion
Triathlon low cost mais je le savais... cela n’est pas gênant mais les 65€ du sprint et 85€ du M (pour les non licenciés) font très mal... heureusement le sprint était à 38€ avec la réduction club. On paie le prix du haut de gamme pour un triathlon très sommaire... inutile de dire qu’il n’y a aucun ravito ou peu fournie que ce soit sur le parcours ou à l’arrivée. Le parcours vélo a été amélioré ce qui était quand même un gros point noir sur les éditions précédentes.
C’est un triathlon "sympa" sans plus grâce au cadre mais trop cher pour les prestations.
Au final, je suis 6ème sur 223 finishers et 230 partants... je fais des meilleurs temps nat, vélo et cap que le 4ème mais je perd tout mon avantage en transition. Pas de regret, la 3ème place était inaccessible... la seule intéressante.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.