2 octobre 2013

Mon premier triathlon, un duathlon...

par Mélanie

11° Scа Тrі pоurѕuіtе, trіаthlоn Clm pаr équіpе, 29 septembre 2013

Mon premier Triathlon !! Et en équipe siouplaît !

Attendu depuis trois mois, à force d’annulations, d’absences répétées, impossibilité de concourir en raison d’un planning de travail un peu pourrave il faut le dire...

Je me réveille d’un coup à 7h30 le dimanche, bien plus tôt que l’alarme prévue alors que la course est paraît-il exceptionnellement tardive dans la journée : départ 13h30. J’en connais qui se sont levés 15 min avant le départ en voiture (10h15) tellement cet horaire fut bienvenu et apprécié :-)

Rentrée la veille d’un long périple “pour affaires” (oui ça sonne bien quand même) plus un marathon de trois mois de taff à l’étranger alterné avec de grosses GROSSES soirées estivales lors de ma présence à Paris (ben oui faut profiter de la vie !).
Donc autant dire qu’en dehors de l’état de fatigue intense, je me sens bizarre, le cerveau encore en jetlag, pas prête, je ne sais pas à quoi m’attendre, j’ai sûrement préféré ne pas trop m’y préparer mentalement, n’étant pas certaine de pouvoir y participer, une fois de plus !

Je me rend au garage à vélo, et c’est en voyant les arrivées successives des membres du Club, de l’amoncellement de vélos et de matériel, que ma première course que j’attendais avec impatience commence à peine à prendre une forme réelle dans mon cerveau encore embrumé.
Le trajet avec Morgane me décontracte, son récit de voyage au Viêtnam me détend et m’emporte loin, comme si je n’en avais pas déjà eu assez.

Premier Triathlon qui en fait n’en fut pas un (!) puisque ramené à un duathlon... Natation annulée pour conditions sanitaires "merdiques :-) , mentionnées par Blaise dans son CR.
Je suis les autres à notre arrivée sur le site, on est limite niveau temps, Morgane voit son pneu exploser... Changement en urgence, ç’aurait été le mien j’aurais paniqué ! Retrait des dossards, speaker moyennement punchy et ça m’allait très bien ainsi (pas trop de bruit dans les petites Oreilles), parc à vélo, tous les petits détails qu’on ne sait pas quand on est étrangère à ce genre d’activités du dimanche , bref : je plonge dans l’ambiance.
Les filles m’expliquent rapidement les grandes lignes : comment démarrer cool la cap, comment assurer la transition, puis faire un relais à vélo (décrocher m’effrayait un peu, coller la roue de devant encore plus)... j’ai dû faire à tout casser DEUX REELLES sorties d’entraînement vélo depuis que j’ai racheté celui de Pauline, donc autant dire des cuisses de grenouille et un peu l’appréhension de provoquer des chutes !

Super détente avec les filles, préparation tranquille, tout petit footing, les hommes étant déjà partis en reconnaissance longtemps avant nous.
On se positionne derrière les autres équipes, départ deux par deux (féminine+masculine, donc autant dire que ça chambre pas mal, c’est bon pour la détente). J’ai oublié ma montre Garmin, toute neuve, j’avais trop la tête dans le seau en préparant mes affaires le matin... grrr.

Je m’en faisais tout un flan du coup de feu de départ, l’effervescence... Il n’y avait pas de raison ! Et puis je ne risquais pas de me faire bastonner comme en nat’

CAP

Tranquille, comme prévu. Trippant : les autres équipes, pourtant concurrente, hommes et femmes, nous encourageant à chaque chassé-croisé/dépassement (oui je le souligne ça fait partie aussi des choses nouvelles pour moi dans toute cette grande entreprise ! ). Il me semble qu’on était à 4’50” tout du long, tout bien sans forcer. Il fait bon, il ne pleut pas, temps idéal. En fin de course, les filles me préparent en me rappelant de SURTOUT mettre mon casque et ne plus y toucher jusqu’à ce que j’ai raccroché mon vélo après avoir roulé ! et d’arriver la première au parc puisque je suis pas du genre à tenter le jeté-sur-selle pour la première fois à mon premier Tri, donc je dois enfiler mes godasses avant. Toutes prêtes en même temps il me semble ? Puis courir dans la boue : c’était quoi le mieux les filles, vos chaussettes pleines de gadoue ou comme moi ramener des mottes de terre accrochées aux crampons ?

VELO

Pas trop galérée à monter en selle et clipser (ouf !) ; en revanche je vois Pauline se battre avec ses élastiques, merci la côte pour démarrer en toute simplicité ! On se regroupe pour décoller... et selon moi on a attaqué le premier tour comme des balles !! Il me semble aussi que je suis parvenue à bien vous suivre, j’était super bien en sensations, pas pensé à allumer mon compteur et heureusement, on a filé comme des assassins sur la descente en fin de première boucle... ca m’aurait certainement fait encore plus flipper :-) Les virages sont supers coriaces à gérer pour moi, je voulais anticiper et éviter toute chute, donc me ralentis beaucoup trop, et par la même occasion, les trois championnes qui m’accompagnent ! La route est glissante, ça me rappelle une chute dans mes montagnes de Provence, mêmes conditions météo, et une phrase de mon père ‘mais enfin, t’as jamais entendu parler des verglas d’été ?!’ qui résonne tout le long du parcours. Un coureur s’est même étalé en plein rond-point, il devait vraiment souffrir, j’aurais pas dû regarder son visage.

On a tous vu le virage foireux de fin de boucle, personne ne s’est planté de route chez les filles, mais je n’ai pas géré mes vitesses, ouh la débutante ! Et là, je n’ai pas compris : la deuxième attaque de boucle, la côte, a été une souffrance. Les cuisses qui brûlent et qui veulent pas donner, je n’arrive pas à tout gérer, tirer AUSSI sur mes cales et ne pas QUE pousser, pas trop mouliner, les décrochages, coller au vélo de Morgane mais je me décale de quelques cm quand je suis trop près, et ne pense pas à me remettre immédiatement dans sa roue ensuite. Alors elle me pousse. MERCI. Ca me soûle un peu quand même de les ralentir. Pauline est à fond devant, Jennifer me coache tout du long (tes vitesses là t’es trop dans la semoule ; tire sur tes pieds, etc etc ) toutes ces petites choses qu’il va falloir apprendre à faire EN MEME TEMPS !
On fini le parcours sur le 3ème tour de manière plus homogène, c’est-à-dire à ma vitesse... vous avez eu beaucoup de patience :-)
J’arrive à sortir un pied en roulant, la classe :-) . Pour le second en revanche, j’ai fait n’importe quoi, je cours avec une chaussure dans la main, le vélo dans l’autre, pour rejoindre le parc.

ReCAP

Même allure, tout va bien. On a même eu un spectateur marin, cet espèce d’énorme rat planté comme un imbécile sur un radeau de fortune, je vous jure il lui manquait plus que les rames ! Il nous observait d’un regard tellement vide d’incompréhension, c’était poilant.
J’ai des frissons, de froid ou de fatigue, je n’aime pas la sensation. Mais ça va. Les soeurs supportent physiquement, Pauline qui pousse à 4’45” sur "suggestion" du coach Gé :-) franchement impressionnée par tant de volonté, de même que celle du Prez, que l’on croise en dernière moitié de cap. Bluffée !!
Arrivées sous un tonnerre d’applaudissements et acclamées par notre Club, haie d’honneur, ça c’est le must de la course !!

LES UPS AND DOWN

+ Le paddle-ragondin of course !

+ Se dépasser en vélo, pour vous ! Je me serais pas autant fait brûler les quadri, seule...

— Voir une Pauline affaiblie par ce satané IronMan, et souffrir !! Car le petit lapin filait comme une fusée avant Roth, j’aimais bien tenter de la talonner. (REPOS MAINTENANT HEIN ?)

- Les distances raccourcies par rapport à celles annoncées

+++ Première course, et en Equipe, c’était le pied, tout bonnement excellent. On pense ne plus avoir de ressources, et puis tu repousses ton seuil de souffrance et ta tolérance à la douleur, pour les autres, et parce que les autres t’encouragent sans faillir !!

Mention individuelle spéciale à mes coéquipières :

  • Gécoach, aux encouragements rageurs et volontaires pour 4 !!
  • Morgane qui m’a accompagnée un bon moment à vélo sans broncher :-)
  • Et les deux sisters en même temps qui géraient la course et les décisions à prendre, hyper sécurisant.
  • IronGirl, à la volonté de fer, forcément. Je te le redis : BLUFFEE.

Je suis comme tous les participants de ce dimanche : on remet ça dès que possible !!
MERCI à tous pour cette superbe première expérience, ENFIN !


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.