3 juin 2014

Mon premier triathlon, le S de Versailles

par Théophile

Triathlon S de Versailles, 25 juin 2014

Mon premier triathlon de la saison sera donc celui de Versailles. Alors que la pluie tombe en continu depuis une semaine à Paris, je me réveille ce dimanche matin avec un soleil inespéré. Je pratique de l’athlétisme depuis longtemps mais je ne me suis essayé qu’une fois au format si exigeant du triathlon. Au programme de ma matinée : 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied. L’équipe de l’EPPG Triathlon me convertit petit à petit à sa discipline. Cela a commencé avec un bike & run, puis un duathlon par équipe, et enfin le fameux « triple effort ». C’est la natation que j’appréhende le plus, car je suis piètre nageur. Heureusement, l’organisation du Triathlon du Roi a eu la bonne idée de regrouper les femmes et les non-licenciés le matin, pour une course plus « cool » que la compétition acharnée de l’après-midi.

Tout s’est enchainé très vite. Encore embrumé par le sommeil, j’ai récupéré mon dossard. J’ai posé mon vélo à l’emplacement 321 qui m’était réservé. Je vérifie quinze fois pour ne rien oublier : casque, chaussures, serviette… tout est là. J’enfile ma combinaison et c’est parti ! La pression monte d’un coup, je ressens l’adrénaline de la compétition. Nous plongeons dans la Pièce d’Eau des Suisses de Versailles par vagues successives. L’eau n’est pas trop froide, je fais tout de même quelques mouvements pour éviter d’attraper froid en attendant le départ. Je me suis positionné le plus loin possible de la berge, afin de démarrer à mon rythme de brasse sans être gêné par les mouvements de mes voisins. Comme prévu, la natation n’est pas mon point fort. Je cherche donc à conserver mes forces autant que possible pour la suite de l’effort, en restant dans le gros du peloton. Je sors de l’eau en 285ème position. Je suis l’un des seuls à courir jusqu’à mon vélo.

Je pensais déjà dans les derniers mètres de la natation à ma transition. Celle-ci se passe bien, je prends mon temps et veille à ne rien oublier. Mais quand je monte sur mon vélo, mauvaise nouvelle : ma chaîne a déraillé. Je perds presque une minute à la remettre. Heureusement, un juge a la gentillesse de m’aider. Je dois maintenant combler mon retard. La première féminine me dépasse, je prends immédiatement sa roue et nous dépassons de nombreux concurrents qui ne savent visiblement pas que le drafting est autorisé. Le parcours est plutôt chaotique, plein de pavés et de relances. Un peloton se forme derrière mon alliée de circonstance, qui roule pour nous tous. Je prends quelques relais mais elle repasse devant :je suis manifestement trop lent ! Je signe le 7ème chrono de la matinée à vélo, ce qui me permet d‘être dans le groupe de tête à mon retour au parc.

J’attaque la dernière partie de l’effort, celle où je suis le plus à l’aise à priori. Les premiers mètres à pied sont douloureux, je me sens comme engourdi. Cela ne m’empêche pas de rattraper déjà une bonne partie du groupe avec lequel j’avais roulé. Ils sont encore plus souffrants que moi. J’ai ensuite la première féminine en ligne de mire : elle me sert de lièvre pour la première boucle. Non sans difficulté, j’arrive à la dépasser. La deuxième boucle est plus solitaire mais je retrouve progressivement mes sensations. J’ai hâte d’en finir ! Je vois enfin l’arrivé, les membres de l’EPPG sont là pour me féliciter. Je boucle l’effort fatigué mais heureux, fier d’avoir su gérer mon effort jusqu’aux dernières mètres. Je cours d’ailleurs les 5 km avec le meilleur temps de la matinée.

Cette expérience, dans le cadre magnifique du parc annexe à Versailles, et avec la compagnie précieuse de l’équipe de l’EPPG, m’a donné envie de me licencier au club la saison prochaine. Sans surprise, c’est en natation que ma marge de progression est immense. Pour une grande première, je me classe tout de même 10ème au scratch, ce qui est très encourageant. J’ai bien aimé l’esprit bon enfant de la course, sans pression superflue. Je reviendrai à coup sûr l’année prochaine, pour la course des licenciés cette fois !


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.