26 septembre 2010

Fête des disciplines enchaînées - Sept. 2010

par Anouk

Fête des disciplines enchaînées, Loivre (51), 26 septembre 2010

Aujourd’hui, en fin de matinée, j’ai repis le chemin du canal de l’Aisne à la Marne, dans lequel j’avais fait mon deuxième triathlon (après le découverte d’Enghien) il y a tout juste un an. Alors que le soleil était bien chaud l’année dernière, cette année, ce fut une journée plutôt glaciale. Mais j’ai eu de la chance : il n’a pas plu du tout durant le triathlon (sprint), alors que les pauvres inscrits au duathlon du matin et à l’aquathlon de l’après-midi ont couru sous des trombes d’eau. C’est dommage, car l’idée de ces trois épreuves dans la journée est vraiment bonne, organisées d’une main de fer par Jacqueline Keller, chef du club de Reims (Loivre est à 10 km au nord de Reims).

Quelques péripéties ont précédé cette course. Je me suis rendu compte hier que le câble de mon dérailleur arrière était complètement distendu ; visite éclair et fructueuse aux aimables techniciens du vélociste de Châlons-en-Champagne. Ce matin, j’ai raté la sortie d’autoroute, je me suis retrouvée trop au nord. Du coup je suis arrivée un peu juste (et j’ai pensé à Véro !). Petit instant de panique car je n’arrivais pas à attacher mes chaussures de vélo au cadre, mais en trottinant vers le départ, j’ai repéré deux triathlètes d’Ile-de-France déjà vus sur plusieurs courses — c’est toujours agréable de voir des têtes connues !. Pourtant, il n’y avait pas grand monde ; le temps a dû en dissuader beaucoup. Il faut dire que la mise à l’eau (annoncée à 16°, mais j’y crois pas !, par une température extérieure d’environ 10°) a été franchement désagréable. J’avais bien lu le compte rendu de Jean-François, donc j’ai fait l’effort d’essayer de me réchauffer un peu en nageant, mais les quelques minutes à attendre le départ ont été glaçantes.

L’année dernière, ces 750 m en aller-retour dans le canal m’avaient parus interminables (en brasse) ; un an après, j’ai trouvé ça très court, comme il se doit, et il y avait plus de monde derrière moi quand je suis sortie. Il faut dire que Pascal et nos trois filles (oui, ils étaient là, dans le froid !) m’ont vaillamment encouragée. Malheureusement, ma première transition n’a pas été brillante, j’avais les doigts trop engourdis pour arriver à défaire la combinaison. Mais j’ai beaucoup mieux réussi la montée sur le vélo que l’année dernière (il faut dire que ça aurait difficilement pu être pire …).

Le parcours vélo se fait sur deux boucles : d’abord un faux-plat montant de Loivre à Courcy, puis la (petite) côte de la course entre Courcy et Brimont, puis long faux plat descendant au retour. Le début du vélo est rude : je suis gelée, à cause du vent ajouté à la sensation de froid mouillé. Mais je ne sens pas trop le manque d’entraînement au premier tour (juste un peu dans la côte du deuxième). Pourtant, je n’ai fait que trois petits joggings + l’entraînement de mercredi dernier à la piscine depuis Cambrai. A ma grande surprise, je vois deux concurrents malades dans la côte : ils vomissent, sans doute à cause du froid, l’un sur son vélo et l’autre pied à terre. Par solidarité, je commence à me sentir mal, et je ne touche pas à mon bidon de la course. Je reste presque tout le temps sur le prolongateur pour moins sentir le vent.

La course à pieds se fait aussi sur deux tours, principalement sur des chemins de terre. Je pense que cette année, il y avait la distance, car il y avait un petit turning point en plus par rapport à l’année dernière. Je double rapidement la fille qui était juste devant moins, et dont Pascal m’avait dit qu’elle était 3e F. Donc, je finis 3e F, mais comme souvent, nous avons trop froid pour rester jusqu’au podium ! Donc, nous repartons rejoindre les bouchons …

Je suis contente d’avoir pu faire cette course avant la longue et triste période sans triathlon qui commence maintenant, du moins au nord de la Loire … et je regrette beaucoup de ne pas pouvoir aller à Parthenay !


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.