20 juillet 2014

Demi-finale D3 Angers récit d’un « DNF »

par Pierre

Un challenge de taille se profile à l’horizon, Jean Marc annonce que le club a été retenu pour la ½ finale D3 à Angers !

Un groupe de « costaud » et légitimement plus aguerri ayant qualifié le Club pour ce combat se dégage Arnaud, Yann, PYT, Gilbert, Othmane (bien que d’autres peuvent également y prétendre Blaise, Christian…)

Seulement voilà, Othmane est absent, enfin en vacances…Un appel à candidature parmi les 123 mails quotidiens est lancé…19 Juillet…je suis en vacances à côté de Nantes…je suis donc chaud patate (mais mes jambes grelottes déjà) je me lance, Emilien me lègue gentiment la place (MERCI Emilien)….en plus la famille sera à domicile, photo, encouragement cooool !

Briefing à 10h du matin OBLIGATOIRE pour un départ à 15h !! obligatoire sous peine d’amende !!! Je propose aux parisiens d’y assister pour qu’ils puissent gagner quelques heures de sommeil….Ils répondront rapidement par l’affirmative (Je comprends !)

Briefing

J’arrive sur le parking des minibus et des remorques « logotés » de partout ! Des remorques avec des Vélo FUJI, BH, MATHOT,….bref quand ils m’ont vu arrivé avec mon vélo aluthron CRC, ils ont du se dire que je me trompais de Jour que le Sprint « Intermarché » était le dimanche 20 Juillet. Il manquait plus que Salah et son Kway !
Pas de complexe, je file au briefing entouré par des mecs au bronzage affiné triathlète. Je m’assois et écoute studieusement ! Bordel, ça rigole pas les briefings…les grosses écuries (Versailles, Angers, Saintes,…) écoutent à peine, regardent leur portable genre….une demi-finale..mouahahahahaaa nous on connaît les règles par cœur. J’ai l’impression d’être un OVNI en étant le seul à prendre des notes.
Un entraîneur (Ancenis) annonce d’entrer de jeu une injustice. La nouvelle règle du Doublé/Eliminé. Effectivement il apparaît que sur une autre ½ finale, le parcours vélo se faisait sur 2 boucles de 10 km…et donc les coureurs avaient une marge de 15 à 20 min avant de se faire reprendre par la tête de course…Alors qu’à Angers sur un parcours de 5 boucles de 4km…les coureurs ont quelques minutes à peine pour se sauver. La réponse des arbitres et officiels est hasardeuse, confuse…un vrai malaise apparaît…quelques clubs sont inquiets… dont notre team ! Mais à l’EPPG on abandonne jamais, chaque défi doit être relevé.

Avant course

Je suis donc seul jusqu’à l’arrivée de la team « minibus Pré Saint Gervais ». Je tue le temps à manger, préparer mes affaires, régler mes nouvelles chaussures….et regarde les autres équipes échanger. J’assiste donc à des discussions qui commencent à me faire peur….

J’entends un coach lancer à son écurie de poulain U23 (Moins de 23ans) « bon les gars…on donne tout en nat’ !….on se cale dans un paquet et en CAP on bouffe les autres car c’est l’addition des places qui compte pas le chrono….. »…..et il rajoute « bon, si vous n’êtes pas au top, pas moins de 18 à l’heure en CAP ça limitera les dégâts » !!!!!
QUOIIIII !!!! 18km/k en CAP !!! ça limitera les dégâts… Bordel c’est ma VMA ! Là je commence à me dire « Pierre, mais dans quoi tu t’es embarqué ».

Le minibus arrive ! Ca y est, de voir la team EPPG me donne le sourire, on rit tous, parfois jaune à cause de la nouvelle règle du Doublé/Eliminé… on annonce les pronostics…. je me demande même si je vais avoir le temps de monter sur le vélo ! On commence tous à se dire… euh on a pas fait plusieurs heures de voitures pour juste nager 15 minutes quand même ! C’est tellement énorme que vu mon niveau par rapport au reste du groupe je sais déjà que je risque d’être le premier mis Hors course. Je décide donc d’une tactique….elle sera identique à tout le monde…

En natation, tu donnes tout quitte à vomir….
En vélo tu donnes tout quitte à vomir….
Et si tu passes bah ! t’es déjà heureux de courir et tu finis comme tu peux. (et non vous ne rêvez pas c’est bien un CR d’un Sprint et non d’un IM)

Yann ajoutera, si on sort du SAS ensemble on forme un groupe pour rouler ! (phrase qui a du sens…mais dans la pratique…réponse plus loin dans le récit)

Nous faisons une reconnaissance vélo du tour. Puis partons pour l’aire de transition. Demi-finale, donc pas de rigolade sur le protocole, à tel point que Arnaud et PYT doivent resserrer leur jugulaire de quelques millimètres. Puis nous sommes stoppés au bout de 5 mètres !…. Quoi on est déjà éliminé ?… Non Protocole, Photo Officiel de l’équipe devant les vélos ! LA CLASSE !
Arnaud est interviewé et…en direct…nous apprenons que la combi est interdite…. Vous auriez vu la tête de PYT à ce moment ! Il me regarde, je le regarde…et il me lance « euh…on est mal là ! » J’explose de rire….vu mon assiduité à la piscine cette année…dans ma tête je me dis…ça y est t’es mort, tu es venu juste pour nager.

Direction le Maine pour la nat’ entre-temps encouragement de la famille et du petit « Allez Papa ! »…forcément ça booste !

Les équipes sont appelées une à une…vient notre tour….mise à l’eau. L’eau est bonne finalement. Avec Arnaud on se cale derrière une équipe et « PAN ! »

Natation

C’est parti, mais en plus ça part fort….d’habitude je double…mais là, la masse nage à mon allure voire même des distances se créent.

A l’aller nous sommes avec le courant, pour le retour, face au courant. Tactique….tu donnes, tu donnes, tu donnes et après les bouées si t’es encore en forme bah tu te bats contre le courant.
Je vois une masse se créer à plusieurs dizaines de mètres devant moi…une fracture est apparue…nette, franche ! Deux pelotons de nageurs avec des niveaux bien distincts. Dans ma tête je m’insulte de ne pas être allé suffisamment à la piscine cette année ! Tant pis, pas le moment de réfléchir tu envoies, un point c’est tout.
Première bouée, je lève la tête et je n’en crois pas mes lunettes de piscine « NON » c’est pas vrai ! non ce ne doit pas être lui ! Mais SI, je suis en train de nager avec Arnaud !
Là je me dis qu’il ne doit pas être en forme ! le pauvre….pensant que Yann était dans le peloton de tête également. De voir Arnaud, me redonne du « peps », je continue, déroule ma nage ! 2 temps, grosses respirations, Pierre tu ne fais même pas un mouvement de brasse, n’y penses même pas ! D’habitude, je ne bats jamais des pieds…mais pour cette course, je les enclenche…tant pis, j’ai un mois de vacances pour récupérer !
Nous attaquons le contre courant, nous le sentons, je décide de me concentrer sur ma poussée de bras, je tire…à tel point qu’en fin de natation j’ai comme un début de point de côté qui arrive. Je me fous des rochers….Je sors et cours direct…je suis essoufflé et la tête tourne un peu mais tant pis, je remonte la rive en pensant à chevaucher direct le vélo pour tenter de sauver ma peau, premier virage puis 2ème montée vers le parc et là j’entends :

« Allez Pierre ! On y va » …..ARNAUD TORA….je suis sorti de l’eau devant Arnaud ! Nan mais tu as fait la fiesta la veille Nono c’est pas possible….il me double…je tente de le suivre jusqu’au parc, mais je suis vraiment trop essoufflé de ma nat’. Je décide d’aller au parc en tentant de conserver une petite longueur pour attraper sa roue en sortie de transition…et non ! trop rapide comme d’hab’ !
J’arrive aux vélos avec Arnaud, et là….j’en crois pas mes yeux…..il y a le vélo de Yann, de PYT et de Gilbert !!! Bordel, mais j’ai fait une nat’ de FOU ou quoi !!! J’hésite même à appeler le 18…ils se sont noyés c’est pas possible ! Je dois en profiter, je galère avec mon dossard, je prends mon vélo et pars…à la sortie du parc Yann avec une transition éclair me rattrape…

Vélo

Là, je me dis, cool, je suis avec Yann P. Mister 500W… Je décide de me caler derrière… je suis sa roue sur 800m… Il appuie ! je serre les dents, je respire fort… On passe sous un pont comme sur les bords de Seine… Mais sur la remontée, la puissance de Yann me fait exploser, ainsi qu’un autre concurrent… Il se retourne me dit « Allez Pierre accroche »….Je le sens 10000 fois plus puissant que moi à chaque coup de pédale… Je lui rétorque « Pars fais ta course, va-y »…il m’a déposé... Je continue avec le collègue qui gracieusement ne prendra aucun relais ! A ce moment j’avais juste envie de lui dire « A***** t’as pas envie de sauver ta peau ! »
J’arrive au demi-tour et sur le début du retour, je vois PYT avec Gilbert dans un groupe plus étoffé qui revient. Je décide de ralentir, récupérer, boire une gorgée d’ISOSTAR, notre partenaire, et je les accroche. « OUTCH ! » ça roule aussi très vite. Nous réalisons un tour ensemble…le rythme est hypersoutenu… PYT participe au relais. Par moment je vois que le compteur approche 43km/h. Je suis incapable de prendre un relais. Je serre les dents et tente de suivre. Surtout que nous voyons la tête de course se rapprocher dangereusement du groupe à cause des demi-tours ! La moto au gyrophare est proche !… Avec Gilbert nous serrons les dents et nous nous encourageons. Je ne veux pas être repris…chaque coup de pédale est arrangé. Sur un demi-tour, PYT et deux gars relancent ! Je crie et m’arrache pour les coller… 1m.. 2m.. 3m… 4m… Je relance mais en vain… Ils ont plus de puissance… Avec Gilbert et un autre gars d’Ivry nous continuons… Je roule comme un enfant qui fait un sprint sur 20km… Je ne compte pas mes efforts… Le mec d’Ivry roule à peine…


Avec Gilbert nous prenons les relais… Nous roulons tout de même entre 36 et 39km/h… On s’arrache… Puis la moto gyrophare nous double…. L’arbitre arrive à notre niveau CARTON « Doublé/Eliminé »…. Gilbert est dégoûté, frustré de pas pouvoir finir au moins la course… Je le suis aussi… Mais j’ai quand même l’impression d’avoir tout donné… Avec des mecs en tête de course qui déroulent à plus de 45km/h… Et nage comme des dauphins !… Rattrapé au 9ème km de vélo (sur 20 km)… Nous croiserons les doigts pour PYT et Yann que nous voyons se battre pour ne pas être rattrapés…

Epilogue

Finalement avec Gilbert, nous arrivons à nous faufiler dans le sas après avoir encouragé les copains à vélo. Nous faisons une transition CAP en « looosedé »… Ça fonctionne… A tel point que le vélo balai nous suit en sortie de sas… Et quelques bénévoles nous encouragent… Nous faisons mine…. Mais un arbitre nous rattrapera une centaine de mètre plus loin pour nous « virer » du circuit….. Tant pis, on aura essayé jusqu’au bout de finir ce SPRINT…. Nous accompagnerons et encouragerons les 3 héros EPPGiens du jour sur la CAP avec un Arnaud qui entonnera un « 3’35 au kilo sur son premier tour de CAP »…il finira 85ème sur 107 arrivant...


Finalement… Le niveau était très relevé ! Mais la frustration reste !….

Mais que du bonheur de partager ça une nouvelle fois avec le CLUB !


20 juillet 2014

Et merci pour ces CR qui nous ont faits vibrer, on sent les gars que vous avez mis vos triples sur la table durant cette course , pour faire court, "vous avez donné votre vie , quoi" ; ),
Philippe


22 juillet 2014

Super récit Pierre, je comprends votre frustration et déception d’être éliminés comme ça, mais en tout cas ça vous aura mis une sacré patate sur la nat’ et le début du vélo !


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.