7 octobre 2012

Coupe de France de triathlon des Vétérans / Chateauroux 2012

par Jean-Marc

Après une année de disette, l’EPPG rejoint l’élite avec son équipe de vétérans. Pas besoin d’entrainement spécifique les week end qui précèdent cet événement au combien important. Nous comptons essentiellement sur nos acquis.
Direction donc Châteauroux et après un trajet perturbé par un accident de camion sur l’autoroute, nous arrivons un peu plus tard que prévu sur le lieu de course.

Je passe rapidement sur l’organisation mise en place dans la distribution des dossards qui a vraiment besoin de progresser. Direction un petit hôtel de province qui fleure bon le tabac froid dans les chambres. Unis jusqu’au bout nous dormons tous les trois dans la même chambre. Leader One, de part son statut, a droit à un lit pour lui tout seul. Je dors avec Philippe.


Hervé change son pneu et explose 3 chambres à air


Heureusement que le maitre est là pour sauver l’ultime chambre à air

Hervé, avant d’aller diner change son pneu avant. Je le soupçonne de n’avoir pas bien écouté lors de l’atelier mécanique au stage, il explose 3 chambres à air...
Diner, dodo... Levé 6h15, petit déjeuner à 7h00, nous posons nos vélos dans le parc à 8h00. Notre départ est annoncé à 10h38.
Notre ambition est grande sur cet événement, nous voulons doubler le nombre d’équipes derrière nous par rapport à notre dernière Coupe de France en 2010. Si nous allons perdre du temps en natation sur notre référence de 2010, les progrès accomplis par Hervé à vélo et surtout en cap, me remplissent d’espoirs (réalistes).


Apéro avant le diner


On se prépare


Dans le parc à vélo


Départ natation

Départ de la nat’, dans une combinaison maintenant bien maitrisée, Leader One ouvre le chemin, je reste dans ses jambes et Philippe à ma droite. Je pense à bien glisser, prend le temps de regarder les nuages dans le ciel. Leader One semble s’ennuyer de cette vitesse un peu trop vétérane. Deux équipes nous doublent sur les 750m de nat’. Sortie de l’eau, combis enlevées sans problèmes. Hervé et Philippe chaussent dans le parc, je commence à patienter. Enfin, notre train jaune et noir se met en branle, sortie du parc, on monte sur les vélos, la puissance va enfin parler.
Au bout de 500m mon compteur n’a pas dépassé les 31. Je décide de pousser Leader One qui semble à la peine. On gardera cette configuration sur tout le parcours vélo. Philippe devant, Leader One dans sa roue et moi le poussant. Juste une équipe nous double, on espère en passer une, mais notre vitesse ne nous permet pas de réaliser ce voeu.

T2 honnête, Leader One arriver à faire ses 2 lacets de chaussures en moins de 2’30, et nous voilà parti pour 5 km. Je note immédiatement les progrès accomplis par Leader One en cap, nous ne trottinons plus, nous courrons (4’24/km)... Et de manière fluide en plus. Une seule équipe nous doublera sur le parcours couru en 22’02.


L’Equipe : Leader One, Jmt, Philippe

Au final 1h18’ 04. Nous avons couru notre Coupe du Monde de France avec les honneurs.

Je n’ai pas aimé
L’organisation d’une manière globale
Qu’une équipe parte avec notre sac et nos clés de voiture

J’ai apprécié au plus haut point
La gentillesse du Club de Ste Gén’ qui nous a remonté vers la capitale avec nos vélos


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.