10 février 2014

Bike And Run Saint Quentin - Le tout premier CR en duo, par la team 19,5 alias Malococcyx / Numéro7bis

par Arnaud

Le tout premier CR en duo, par la team 19,5 alias Malococcyx / Numéro7bis


Et on commence fort logiquement avec les impressions d’Arnaud, vous comprendrez pourquoi...

[Arnaud]

7h10 le réveil sonne ... mais le sommeil est encore là, je ne me lève pas
7h30 je check l’heure, bon, je ne suis pas en avance, allez op on se lève ... dur !

Petit passage dans le salon, je ne comprends pas trop, il y a de la terre un peu partout sur le sol. Bon, je ne cherche pas à comprendre (je suis encore endormi). Je repasse une minute après, re-check, la terre est encore là... Je vois que le vélo est bizarre (vélo dans le salon, oui c’est normal ça !!), merde, la chambre à air a explosé pendant la nuit, ça commence bien !!!!

Le responsable est tout trouvé : tout ça à cause du dernier message d’Émilien hier soir qui voulait que je “remette de la pression dans les pneus, si le parcours est roulant, ça nous aidera” ….

En bon coéquipier je me suis exécuté ... et voila le résultat !

7h35 : Allez op, réparation de roue !
Plus aucune chambre à air dans l’appart, j’appelle les potes du club, ... Emilien ne répond pas (normal en fait :D) et Othmane ne peut pas m’aider aisément (pas de permis...)
Idée qui me sauve, j’ai des vélos en rab à la cave ! Allez je vais choper une chambre à air ... désolé Jennifer, ton vélo est dépouillé ! Finalement c’est bien d’être garage à vélo familiale !
J’envoie un sms aux 2 compères pour leur dire que je m’en suis sorti, donc RDV confirmé à 8h10 chez O.

La vraie prépa matinale commence, mais ça va être juste !!
J’arrive chez Othmane avec le porte vélo sur le dos + le sac. Montage du porte vélo, posage de vélo, op’ on sort du garage d’Othmane (évidement je conduis Monsieur qui n’a pas de permis :D )

8h20 : dehors nous ne voyons toujours pas Emilien, donc nous l’appelons (il est 8h20).
Othmane l’a au téléphone, et commence alors les blagounettes (enfin c’est ce que nous pensions qu début...)
S’en suit une conversation pour le moins improbable...

O : ça va Emilien ?
E : (….) ouais ouais, ça va, et toi la forme ?
O : heuuu , t’en es ou ?
E : bah la je me réveille, pourquoi, il y a un problème ?
O : … bah on avait RDV à 8h10 devant chez moi !
E : QUOI ?!!?

[Emilien]

8h25 : QUOI ? Othmane vient de m’appeler, le RDV était à 8h, pas à 10h. Oups comme dirait l’autre !
Je me précipite donc. Je me dépêche d’enfiler une banane, de manger mes dents, et de frotter ma trifonction, le tout de manière légèrement désordonnée, je vous le concède ! Je dévalle les escaliers 4 à 4 en me félicitant intérieurement d’être allé aussi vite, puis je remonte 4 à 4 pour aller chercher mon casque, me félicitant intérieurement d’être aussi stupide. Et ainsi de suite...

8h30 : O. et Malococcyx sont déjà au coin de la rue, j’attrape la voiture en vol, dieu merci il y a une BANQUETTE sur la voiture de Pauline, ce n’est pas le cas de tout le monde à l’EPPG...
J’essuie quelques moqueries bien méritées, soyez indulgents, ce n’est que mon 6ème R&B quoi !

9h30 : Nous arrivons, et pour la première fois depuis l’invention de la roue (qui date tout de même de 5 millénaire avant J.Chirac, et qui a logiquement présidé à l’invention du Run&Bike), PYT est sur place avant nous, ce qui ne peut signifier qu’une chose : la fin est proche (comprendre le départ est imminent) ! Pascal et Gilbert sont déjà en tenues, tandis que Solène joue l’intendante avec brio (Merci pour les épingles, gants, pulls, etc.)
Notre dossard 303 aurait mérité une profonde psychanalyse mais nous nous contentont de : 3 comme 3ème ?

10h : Malococcyx m’envoie au charbon en compagnie des valeureux O-yx et Gilbert-yx

LA COURSE

10h15 : après un footing prolongé et des accélérations à n’en pas finir, le départ est enfin donné ! Bien placé sur la ligne, je joue des coudes pour me faire une place en tête de cohorte, j’arrive au VTT (après 600m) en 4ème ou 5ème position. Suffisant pour me faire pardonner mon retard matinal ? On s’élance avec Arnaud sur le parcours de 12km en 2 boucles, avec une belle bosse pour commencer que j’attaque à vélo.


10h17 - 10h34 : le 1er tour est couvert à tout allure, tambour battant ! Si les deux premières équipes se sont échappées bien trop tôt, la poursuite est infernale parmis les outsiders. Dans ce groupe de chasse ainsi formé (7 ou 8 équipes), chacun se bat pour avoir l’immense honneur et la lourde responsabilité de rouler dans la boue le premier ! L’action se déroule à 19kmh, les binômes s’encouragent – précisons ici que le vocabulaire d’Arnaud pendant les B&R se limitant à “BOMBARDE” ou “APPUIE”, je comprends vite ce qu’il faut faire. Les relances sont sèches, les regards noirs, les boucliers se fracassent (quels boucliers ?), les pédaliers crissent, et les petites gambettes souffrantes s’élèvent contre le culte de la performance et la dictature des Garmins ! Bref, on en chie mais on est contents.

10h32 : le tournant du match, puisque c’est bien d’un match qu’il s’agit ! La fin du premier tour approche, et si nous sommes toujours bien placés (5ème ?) dans le groupe de poursuivants, nos rivaux (les terribles Waldy&Cizeau) pointent le bout de leur vtt. Titillé dans son orgeuil, Malococcyx en oublie ses vieux os et place une piquette monstrueuse qui m’a rappelé la fois ou j’ai inversé ketchup & tabasco à l’âge de 4ans. On en peine à entendre Solène qui s’est convertie en coach de luxe à l’occasion, et qui nous annonce notre classement provisoire...!

10h34 – 10h50 : le 2ème tour est une formalité, une croisière à 199pulses/min, un délice soupoudré de lactique qui en fait venir la bave aux lèvres... du BONHEUR.
On porte l’estocade dans la montée (cette fois-ci Arnaud à vtt et moi à pied) et on ne sera plus jamais revu par les horribles Uruk-hai qui nous poursuivaient jusqu’alors. On décide ensuite de soigner les stats strava. KM7 en 3’10, KM8 en 2’53’’ (!!), et jusqu’au KM12 en 3’00 au kilo. Il nous reste du jus de citrouille et on passe des relais plus courges pour aller vite. Recette gagnante, on passe la ligne tout sourire, les sensations étaient au RDV des deux côtés, et même si la place n’est toujours pas celle espérée, on finit fièrement !
Pour la petite histoire, notre dossard (303) disait donc : 3+0+3 = 6ème. Logique.

10h50 et des brouettes : PYT&O (célèbre entreprise de vélos nouvelles générations à économie d’énergie qui a vu le jour dans les années 2020’s) coupent la ligne en sprintant, une fois n’est pas coutume ! Je me dis qu’il leur en reste sous la semelle vu la vitesse à laquelle ils arrivent ! Ils finissent juste derrière nos voisins de parking, ce qui fera dire à Othmane : “la prochaine fois, je me gare de l’autre côté !”. Encore faut-il arriver à l’heure pour pouvoir choisir sa place de parking....

10h50 et des brouettes bien mûres : au tour de Gilbert & Pascal d’en finir, eux aussi à vitesse grand V et excellement placés parmis les concurrents ! Pascal reprend son souffle, caché derrière ses bouclettes, Gilbert a perdu ses cheveux pendant le finish, sacrée performance !

Résultats détaillés soon to be out


Il nous reste à remercier Solène pour les succulents cookies d’arrivée ! Attention, jamais deux sans trois...
Encore un beau B&R au soleil, ambiance au RDV =)

L’aprem est tout aussi fatiguant. 100% sport : TV, Jeux Olympiques, Rugby.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.