7 octobre 2013

10 km Paris Centre Nike 2013

par Arnaud

L’été fini, ce sont donc les courses à pied qui prennent le relais.
Depuis quelques temps je me sentais en forme, et j’avais envie de concrétiser cela par un chrono. J’ai donc choisi un 10km, et fait une mini-prépa spécifique d’un mois, avec beaucoup de vitesse et de séries. Toutes les séances de fractionnées se sont bien passées, avec des temps bien cool, qui me mettaient en confiance :D
L’arrivée au club de nouveau, et rapide, m’ont aussi permis de me surpasser pendant les séries, et de ne rien lâcher jusqu’au bout !! (Merci Émilien !) Merci aussi à Othmane pour tous les conseils, les plans, et le soutien !

Malgrès ma bonne préparation physique, j’ai eu quelques soucis d’organisation autour de ce weekend (trop pris par l’orga du triathlon par équipe d’Evry).
Initialement je devais faire Odyssea Paris avec PYT, Marianne et Edouard, mais à un oubli d’inscription ne m’a pas permis de le faire avec eux. J’ai voulu me rabattre sur le 10km Paris Centre Nike, mais lui aussi était complet. Une amie du club de triathlon étant blessée, j’ai pu récupérer son dossard.
Il faut savoir qu’au 10k Paris Centre, le dossard, c’est un tee-shirt, j’ai donc eu la chance de courir dans un teeshirt S féminin, autant dire que c’était trèèès moulant ! Merci Olivia, grâce à toi j’ai pu faire une super course !!

Vendredi soir, au retrait des dossard, j’ai eu le plaisir de croiser de nombreux runners amis. En regardant vos résultats, je vous dis bravo à tous, Blaise, Hélène, Marie ... et tous ceux que je n’ai pas vu mais qui étaient là !

Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis fait tout un stress de cette course. Habituellement, je vais à chaque triathlon la tête et l’esprit léger, car on ne peut jamais se faire d’objectif en triathlon, car en fonction du dénivelé ou du courant, on ne peut rien savoir à l’avance, si ce n’est de bien finir, et de tout donner.
Là, sur un 10km, on peut plannifer ... et donc se mettre la pression. Objectif annoncé, finir sous les 36’ ... et pourquoi pas, sous les 35’. J’avais donc tout calculé, et marquer mes temps de passage sur les mains. A gauche un temps réaliste, à droite un temps de record !


Toute la nuit, j’avais encore ce stress, franchement ça fait peur un 10km :D
Le matin je me lève avec la boule au ventre, les jambes lourdes, car oui, j’ai couru tout la nuit dans mes rêves, fatiguant !!
Ptit dèj habituel. Départ en métro, dans lequel je croise plein de coureurs, tout le monde en baskets Nike, habits de runners, j’aime ça !
Arrivée 40min avant le départ, je pars m’échauffer sur le début du parcours, quelques kilomètres à allure moyenne, des gammes, des accélérations. J’ai toujours un peu le stress, les jambes en coton. C’est vraiment étrange comme sensation, ça fait longtemps que je n’avais pas eu ça, alors que des triathlons, j’en fait beaucoup !

A 15min du départ je rentre dans le sas par une petite entrée secrète, je remonte le peloton et me place en seconde ligne. Denis Brognard, l’animateur télé est là pour nous motiver. Une coach sportive est là pour nous échauffer, mais devant, personne n’écoute, tout le monde est rivé sur le gars avec le pistolet, la main sur la garmin prêt à partir !!
Le stress est toujours là, mais je me sens bien, dans mon élément.
Top départ, j’appuie sur start, c’est parti !! Je pars fort dès le début pour m’extraire du peloton. Au bout de 200m je suis déjà bien placé, nous sommes en file indienne. Ouf, le moment le plus critique est passé, pas de chute, pas gêné, ni de fatigue inutile pour sortir du groupe. Le stress aussi est parti, maintenant, dérouler !


Je passe les premiers kilomètres dans les temps voulus, environ 3’30 au kilo au début, puis je me cale entre 3’30 et 3’35.
A un moment je me fais rattraper par 2 coureurs. Je me cale derrière eux, c’est reposant de se laisser aller. Finalement ils ne tiendront pas la vitesse, je repars donc seul pratiquement jusqu’a la fin.
Je double tout le long du parcours des gens partis trop vite.
Passage au 5ème km en 17’40, les jambes sont toujours bonnes ! Je décide de garder cette allure, à laquelle je me sens bien. Le parcours est bien plat, sauf une seule grosse montée, que je passe en force. J’y double un handisport en fauteuil roulant, qui lui est vraiment en difficulté pour la passer, je l’entends maudir cette montée :D
A partir du 7ème c’est un peu plus dur (normal en même temps :D), mais je m’accroche.
Au 9ème kilomètre, il y a la "zone speed", l’endroit des photographes. Comme lu sur un blog pour réussir sa photo, je me fais beau, j’accélère, lève les genoux. Sauf que bon, les photographes étant sur environ 400 mètres, c’est long pour sprinter !!

Je continue de m’accrocher et serrer les dents, ça devient dur. Quelques virages, et je vois l’arrivée. Je regarde la montre, toujours dans les temps.
passage sous la ligne, 35’24 !!! Je suis tout content !!! Un record, UN  !!
Classement : 27ème sur 5674 !

Après mon passage sous la ligne, je récupère une bouteille Powerade, et je remonte le parcours, pour encourager les potes.
J’attends au dernier virage, je vois Blaise, tout sourire, mais avec un sac à dos :D J’apprendrais par la suite qu’il courait avec le sac de sa fille, contenant entre autre un trousse, une poupée ... tout le nécessaire du runner donc !
Je croise une amie avec qui je re-finirais la course, en empruntant le 11ème kilomètre. Car oui, hier, il y avait un kilomètre supplémentaire pour les motivés. C’était super fun, des centaines de gens partout avec des confetis, des ballons, de la motivation, des cris, c’était super !!

A l’arrivée, nous parlons tous de notre course, des sensations, des prochains objectifs. Ensuite retour en métro, dans lequel je parle avec d’autres runners inconnus, le sport rapproche !

Super 10km Paris Centre Nike, merci à tous !!!

Arnaud


28 novembre 2013

La beauté de votre blog me pousse à en faire un, je vous remercie pour ça ! Justine.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.