21 juillet 2014

1/2 finale D3 - Un contre-la-montre inatendu

par PYT

1/2 finale D3 Hommes Triathon Distance S, dimanche 19 juillet 2014 à Angers

En ce beau samedi de juillet se déroulait les 1/2 finales de D3 (format sprint : 750m/20km/5km).
Départ 15h à Angers et donc à 9h du Pré-Saint-Gervais, la route fut semée d’embûche : ralentissements, bouchons, voiture en feu, gare de péages bloquées mais nous arrivons à 13h15 à Angers soit 45min avant l’ouverture du parc à vélo. Heureusement Pierre était arrivé à 10h avec toute sa famille (de Nantes) et avait fait le briefing (obligatoire) et récupéré tous les dossards.
Le compétition se déroule dans la Maine dans le centre ville d’Angers qui est donc fermé à la circulation.... nous voyons déjà les bouées dans la rivière, le décor est magnifique, en attendant de voir si la course le sera tout autant.... le village est également à la hauteur d’une manche de D3, très restreint pour le peu de participant mais classe et bien organisé.

Le prélude

Nous avions appris la veille que la course comportait 5 boucles de 4km à vélo et 2 boucles de 2,5km en course à pied mais tout ceux prenant 1 tour de retard à vélo sont disqualifiés et doivent immédiatement s’arrêter.
Nous allons donc tous commencer la course la peur au ventre, d’après le calcul de notre stratège Arnaud, 1 tour équivaut à 5min30, il va donc falloir pas traîner en chemin.
En arrivant au parc à vélo, le speaker interviewe Arnaud qui lâche "oui, bon ça devrait aller, on a un peu peur qu’il n’y ait pas le droit à la combi".... le speaker répond "bah c’est une manche de D3, combi interdite au delà de 20° et non 24° donc je vous confirme que la combi est interdite", Arnaud rigole et se tourne vers nous, le speaker dit "ah ok, en fait vous riez jaune... bon bah bon courage au Pré Saint Gervais".

La natation

Chaque équipe est appelée et doit se placer dans l’eau. Nous sommes quasiment les derniers appelés et je suis quasiment le dernier à me placer sans combi donc.... je pars dernier mais pour une fois je crois que c’est ma place.
Le starter sonne et c’est parti pour 750m, ça bataille un peu et je vois une énorme masse partir au loin, je commence à compter les concurrents autour de moi... j’en double 1 très lent depuis le début et là je me dis "bon bah il va sauter dès la natation", ensuite après 200m je rattrape plusieurs concurrents très lents "bon ils sont partis à fond et craque déjà, ils passeront pas le cut non +". A la bouée des 300m environ je vois une trifonction EPPG avec le dos qui ressort beaucoup de l’eau, pas de doute c’est Yann ! je me jette dans ses pieds et ferait les 450m restant dans ses pieds, il m’assurera le tempo à suivre, je me dis que c’est le plus sage à faire pour qu’on roule ensemble.
Nous sortons donc ensemble de l’eau mais part à fond et me prend quelques secondes d’avance.
En transition, je vois Pierre et Arnaud qui partent au loin !!! quoi Pierre !!! incroyable, j’avais pourtant sorti une natation correcte (à priori 12’20 sur 750m sans combi soit moins de 1min40 au 100m)... cool on va pouvoir faire un groupe !
Là, je ne comprend pas ce qui se passe, j’essaie de mettre ma jugulaire mais impossible, puis ré-essaie 2 puis 3 puis 4 fois, Yann est parti pendant ce temps....

Le vélo

Je saute sur le vélo avec déjà 15sec de retard sur Yann et là mes élastiques ne cassent pas et je ne peux pas refermer mes chaussures, je les casse à la main mais perd du temps dans l’opération, je vois Pierre et Yann loin devant et je sais que je ne pourrais pas le rattraper... je suis avec un concurrent qui fait mine de prendre des relais mais relâche dès que je laisse passer... c’est n’importe quoi, je vais devoir travailler seul. Je roule donc seul avec quelqu’un dans ma roue sur 2 à 3km et ait quasiment rattrapé Pierre mais je vois que Yann a gardé 20 bonnes secondes d’avance et Arnaud est bien au chaud dans un peloton 20 à 30 sec devant Yann. Je me relève et vois un groupe revenir sur moi au demi tour.... avec Gilbert !!!! Il y a donc jonction entre un groupe de 5 concurrents environ + Pierre + moi & mon suceur de roue. Là je vois tout de suite que seules 2 personnes travaillent dans le groupe et sont très très forts, je décide de prendre des relais car nous avons croisé les 1er lors du départ vélo, ils ont environ 1min à 1min30 de retard sur nous.... et là je sais qu’on va tous se faire rattraper et je ne peux pas supporter de me faire prendre un tour.... ça crie dans le peloton (ON ROULE LES GARS ON VA SE FAIRE BOUFFER, ON EST OUT SI ILS NOUS RATTRAPENT). A chaque demi tour on voit le peloton des 1er juste derrière nous, c’est l’enfer.
On assure donc le tempo à 3 et on finit par rattraper Yann au 2ème tour qui décroche pour agripper le groupe et là je me retourne... en fait pas étonnant que personne relayait, nous n’étions plus que 5 et Gilbert et Pierre ont disparu... ça roulait tellement fort que j’ai failli lâcher je ne sais combien de fois mais à chaque fois je me disais "tu donnes ta vie, tu pars en sprint pour recoller, si tu recolles pas c’est fini". Là nous faisons 2 tours à bloc en se relayant à 4 / 6, absolument abominable tellement j’étais à la rupture à chaque fois (j’apprendrais par la suite que les 2 gros rouleurs avec nous sont en D1 duathlon / valent 31min au 10K / 1 est qualifié pour Hawaï en Xterra). Au 3ème tour, je vois Gilbert et Pierre sur le bas côté... je comprend vite qu’ils se sont fait rattraper. Pour nous, pas le temps de s’arrêter, nous roulons tellement fort que nous n’avons concédé que 1min sur les 1er sur les 20km alors que nous étions peu à rouler.... et nous rattrapons même le groupe d’Arnaud dans le dernier tour ! enfin, nous allons pouvoir souffler quelques minutes.
Nous sommes donc à l’abris, nous rentrons dans le dernier tour et le groupe de tête a toujours 1minxx de retard ! Victoire ! (NB : vélo à 40,6 de moyenne sans prolongateur, c’est pas mal !)
Nous rentrons au parc à vélo donc avec Arnaud et Yann dans un groupe de plus de 20 personnes je dirais qui forment donc le gruppeto car nous sommes les derniers à rentrer dans le parc à vélo sans être disqualifiés, il va falloir se battre pour ne pas finir dernier de la compet !

La course à pied

Je fais la transition à la ramasse, je suis exténué, Arnaud et Yann me prennent plusieurs secondes, je n’ai plus de force et l’humidité est vraiment très pesante..... je pars à 5 au kilo et me fait distancer.... au 1er demi tour à 300m je vois Yann sur le bas côté, il ne se sent pas bien... je l’encourage et continue. Le rythme remonte.... 4’16/4’17 les 2 1er km puis 4’34, je suis à la dérive, je cours sur mon rythme de half ironman alors que nous sommes sur sprint ! :-) .... j’attaque le dernier tour dans le dur et me fait doubler par 2 concurrents.... à l’approche du dernier demi tour, je me dis que je n’ai pas le droit de lâcher et je donne tout pour finir le plus fort possible... le concurrent qui venait de me doubler en fait les frais et je remonte même sur un concurrent qui avait bien 50 à 80m d’avance sur moi. Dernier km en 4’03 et beaucoup de satisfaction à l’arrivée !
Yann arrive un peu moins de 30 sec derrière, contrat rempli, l’équipe sera classée.

L’EPPG finit 24ème sur 26 équipes (2 équipes n’ont pas réussi à classer 3 personnes).
Nous finissons 85 / 103 / 107 sur 137 partants (22 non finishers).

EPPG TRI CLUB 93 Natation Vélo Course à pied 
85 111 TORA Arnaud FRA 00:13:50 103 00:43 00:29:27 99 (+1) 00:42 00:18:31 40 (+17) 1:03:10.86 80
103 113 TACHON Pierre-Yves FRA 00:14:30 116 00:47 00:28:45 60 (+6) 00:50 00:21:26 98 (+7) 1:06:16.46 97
107 112 PELLOIS Yann FRA 00:14:24 114 00:42 00:28:56 74 (+8) 00:47 00:21:58 103 (-1) 1:06:44.46 100
DNF 114 RODRIGUES Gilbert FRA 00:14:41 119 00:48 00:29:34 102 0 01:48 
DNF 115 PROVOST Pierre FRA 00:14:00 107 00:59 00:30:05 114 (-13) 01:45 

Une bonne expérience somme toute.... mais il va définitivement falloir apprendre à nager au club !


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.